NOUVELLES
18/11/2012 12:55 EST | Actualisé 18/01/2013 05:12 EST

RD Congo: les hélicoptères de l'ONU défendent un aéroport à l'arme lourde (porte-parole)

Les hélicoptères de l'ONU qui appuient l'armée gouvernementale en RD Congo ont tiré des roquettes et au canon pour tenter d'endiguer l'avancée des rebelles du M23 qui se rapprochent de l'aéroport de Goma (est), selon un porte-parole des Nations unies dimanche.

Les militaires mandatés par l'ONU tentent d'aider l'armée près de la capitale régionale du Nord-Kivu, et "notamment en utilisant quatre hélicoptères de combat qui ont tiré des roquettes et des salves de canon", a déclaré à l'AFP Kieran Dwyer, ce porte-parole.

Cependant, les rebelles du M23 continuent à avancer et des milliers de civils ont fui la zone des combats, a ajouté M. Dwyer.

Les experts des Nations unies estiment que les rebelles sont soutenus par le Rwanda, pays voisin, même s'ils ne sont pas en mesure d'apporter de preuves formelles et que le régime du président Paul Kagame nie formellement ces accusations.

Samedi, le M23 s'était emparé de la ville de Kibati, à quelques kilomètres au nord de Goma.

La Mission de l'ONU pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (Monusco) soutient l'armée "pour protéger les civils et se défendre" avec notamment ses quatre hélicoptères de combat.

Le Conseil de sécurité avait appelé samedi le M23 à stopper son avancée et les pays voisins à arrêter de soutenir les rebelles.

Les rebelles du M23 sont tout proches du centre-ville de Goma, a constaté un journaliste de l'AFP plus tôt dans la journée. Ils ont menacé de "prendre la ville" s'ils étaient attaqués par l'armée régulière.

Militaires et autorités avaient commencé dimanche à fuir Goma, les rebelles du Mouvement du 23 mars étant aux portes de la ville, selon des sources concordantes.

tw/bdx/js