NOUVELLES
18/11/2012 01:46 EST | Actualisé 17/01/2013 05:12 EST

Raids sur Gaza: 8 blessés dans deux centres de médias, 2 tués ailleurs

Des frappes aériennes israéliennes ont touché deux centres de médias dans le centre de la ville de Gaza tôt dimanche, blessant au moins huit journalistes, ont indiqué des sources médicales palestiniennes.

Par ailleurs, deux Palestiniens ont été tués tôt dimanche matin lors d'un autre raid dans le nord de la bande de Gaza et huit autres blessés dans un raid contre un poste de police dans l'est de la ville de Gaza, selon les mêmes sources.

L'armée israélienne a indiqué que deux roquettes avaient été tirées dimanche matin contre le territoire israélien, sans faire ni blessé ni dégâts, après une pause dans les tirs depuis 21h00 samedi.

Les services du Premier ministre palestinien du Hamas Ismaïl Haniyeh ont indiqué qu'il s'était entretenu de la situation au téléphone avec le président égyptien Mohammed Morsi.

La première frappe israélienne contre un centre de médias est intervenue vers 02H20.

"Au moins six journalistes ont été blessés lorsque des avions israéliens ont touché le bureau de la chaîne de télévision al-Quds situé dans le complexe Showa et Housari, dans le quartier de Rimal", au centre-ville, a déclaré Achraf al-Qoudra, un porte-parole des services de santé à Gaza. Un des journalistes a perdu une jambe, selon les médecins.

Les journalistes à l'intérieur ont été évacués après un premier raid, qui a été suivi par au moins deux autres frappes sur ce site.

La chaîne de télévision al-Quds est considérée comme proche du mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza.

La deuxième frappe a touché vers 07HOO un bâtiment situé à proximité, abritant une chaîne de télévision affiliée au Hamas. "Deux journalistes ont été blessés dans un raid dans le bâtiment Shourouq, où se trouve la télévision Al-Aqsa", a indiqué M. Qoudra.

Dans le nord de l'enclave, deux Palestiniens ont été tués et dix blessés au cours de deux raids séparés sur des maisons, a-t-il par ailleurs affirmé.

"Deux jeunes Palestiniens ont trouvé la mort et au moins dix autres ont été blessés lors de deux raids à Beit Lahiya et Beit Hanoun", non loin de la frontière avec Israël, a-t-il dit.

Enfin, la marine israélienne, positionnée au large de l'enclave, a bombardé intensivement la ville de Gaza dans la nuit, selon des journalistes de l'AFP sur place.

"Pendant la nuit, l'aviation israélienne a visé des dizaines de sites souterrains de lancement de roquettes, provoquant de gros dégâts (sur ces installations) du Hamas et d'autres organisations terroristes", a confirmé l'armée dans un communiqué.

"Sayara - un camp d'entraînement et un centre de commande du Hamas - a été attaqué", de même qu'"un centre de communication utilisé par le Hamas" et "plusieurs bases d'entraînement du Hamas", a-t-elle détaillé.

Parallèlement, "des soldats de la marine israélienne ont attaqué des sites terroristes au nord de Gaza", a ajouté l'armée.

Seize habitants de Gaza ont péri samedi, portant à 48 le nombre de Palestiniens tués depuis le début de l'opération militaire israélienne mercredi.

az-sah-dms/cco