NOUVELLES
18/11/2012 03:04 EST | Actualisé 18/01/2013 05:12 EST

Radek Stepanek bat Nicolas Almagro et les Tchèques triomphent en coupe Davis

PRAGUE - Radek Stepanek a surpris Nicolas Almagro pour concrétiser un premier triomphe des Tchèques en coupe Davis, dimanche.

Devant 14 500 partisans en liesse au 02 Arena, Stepanek, 37e au monde, a fait gagner sa nation 3-2 avec un gain de 6-4, 7-6 (0), 3-6 et 6-3 contre l'Espagnol, 11e.

Stepanek l'a emporté à sa deuxième balle de match. Il s'est laissé tomber sur le court où ses coéquipiers Tomas Berdych, Lukas Rosol et Ivo Minar, ainsi que le capitaine Jaroslav Navratil, sont allés le rejoindre pour célébrer.

«Nous sommes champions! C'est fabuleux, a dit Stepanek. Nous venons de passer à l'histoire, et j'espère que tout le pays va célébrer avec nous.»

«Nous allons toujours nous rappeler de cette victoire», a ajouté Berdych.

La République tchèque complétait un rare doublé deux semaines après la victoire des dames du pays en finale de la Fed Cup, dans le même aréna. Aucun pays n'avait gagné ces deux compétitions la même année depuis 1990, quand les États-Unis l'ont fait.

La Tchécoslovaquie a tout raflé en coupe Davis en 1980, 13 ans avant l'indépendance de la République tchèque et de la Slovaquie. Cette équipe était menée par Ivan Lendl.

«Ils ont été notre inspiration et nos idoles, a dit Stepanek. Ce sont des légendes, et maintenant nous en devenons aussi.»

Malgré la fatigue engendrée par le double de samedi, Stepanek a mis Almagro sous pression en montant souvent au filet. L'Espagnol s'est révélé le maillon faible des tenants du titre, puisqu'il a perdu les deux simples qu'il a disputés lors de cette finale.

Plus à l'aise sur terre battue que sur la surface dure de l'aréna, Almagro a échappé le premier set sur un coup droit trop long.

L'Espagnol a sauvé quatre balles de set dans la manche suivante pour pousser Stepanek en bris d'impasse, où ce dernier a prévalu grâce à trois volées gagnantes et quatre fautes directes de son rival.

Almagro a ravivé un peu les espoirs des siesn au troisième set mais lors de la manche ultime, Stepanek a pris les commandes grâce à un bris au deuxième jeu. Il a triomphé sur un revers dans le filet de son adversaire.

David Ferrer avait permis à l'Espagne d'égaliser à 2-2 dans cette finale en dominant facilement un Berdych fatigué 6-2, 6-3, 7-5.