NOUVELLES
18/11/2012 03:48 EST | Actualisé 18/01/2013 05:12 EST

Les nouvelles sur l'état de santé de Brouillette sont encourageantes

MONTRÉAL - Les nouvelles concernant l'état de santé de Marc-Olivier Brouillette sont encourageantes.

Le secondeur des Alouettes a quitté le terrain sur une civière après 21 secondes de jeu au quatrième quart de la finale de l'Est remportée 27-20 par les Argonauts de Toronto au Stade olympique, dimanche.

«Ça semble encourageant. On semble parler davantage d'une commotion cérébrale que de quoi que ce soit d'autre. Il est présentement sous observation à l'hôpital et je viens de parler aux médecins», a indiqué l'entraîneur-chef Marc Trestman, heureux que les journalistes aient lancé la période de questions en prenant des nouvelles de l'état de santé de son joueur.

«La première chose que j'ai faite après le match, c'est de m'informer de son état de santé, a pour sa part déclaré le centre Luc Brodeur-Jourdain. Ils ne savent pas s'ils vont le garder pour la nuit, mais les nouvelles sont pour l'instant sommes toutes assez bonnes. Il est capable de bouger ses membres.»

D'ailleurs, en début de soirée, Brouillette a remercié sur Twitter les partisans pour les nombreux messages de soutien qu'il a reçus et ajouté que «tout regarde pour le mieux et je vais être O.K.»

Les Alouettes venaient de rétrécir l'écart à 24-20 et de remettre le ballon en jeu. À la toute fin de ce retour de botté des Argos, Brouillette aurait été poussé par-derrière avant de tomber lourdement au sol, où il a été plaqué au dos et au cou par un autre joueur des visiteurs. Il est demeuré étendu de longues minutes au sol, une scène qui a semé la consternation parmi les joueurs des Alouettes.

L'équipe médicale des Alouettes s'est immédiatement portée au chevet de Brouillette, prenant bien soin de l'immobiliser avant de le déposer sur une planche cervicale puis sur une civière, sans jamais lui retirer son casque.

«C'est toujours difficile de voir un coéquipier tomber au combat et être escorté comme ca sur une civière, a indiqué le quart des Alouettes Anthony Calvillo. Plusieurs des joueurs dans ce vestiaire, moi y compris, pensent à lui en ce moment. Quand j'ai vu sa femme courir pour le suivre et l'accompagner à l'hopital, j'ai vraiment prié qu'il soit correct.»

Ejiro Kuale serait le joueur qui aurait poussé Brouillette dans cette fâcheuse position. Un autre secondeur des Alouettes, Kyries Hebert, a tenté de s'en prendre à Kuale après la séquence, le poursuivant presque jusqu'au banc des Argonauts.

«Il y avait beaucoup de monde au même endroit, on ne pouvait pas bien voir, a dit le centre-arrière Martin Bédard. On espère juste (...) ce ne soit pas grave.»