NOUVELLES
18/11/2012 04:18 EST | Actualisé 18/01/2013 05:12 EST

Les Alouettes s'inclinent 27-20 contre les Argonauts en finale de l'Est

MONTRÉAL - Le souhait d'Anthony Calvillo n'a pas été exaucé, dimanche. Il ne participera pas au 100e match de la Coupe Grey.

Le quart des Alouettes, qui n'a jamais caché qu'il a prolongé sa carrière en 2012 dans le but avoué de participer au match de championnat de la LCF qui aura une saveur plus historique que les autres, a vu les siens s'incliner 27-20 contre les Argonauts de Toronto en finale de la section Est, disputée devant 50 112 spectateurs au Stade olympique.

Après avoir participé au match de la Coupe Grey lors des trois premières années de Marc Trestman à la barre de l'équipe, de 2008 à 2010, les Alouettes rateront le match ultime du circuit de football canadien pour la deuxième saison d'affilée. Ils ont éliminés en demi-finale de l'Est, l'an dernier.

«C'est une sensation horrible. Nous ne nous attendions pas à nous retrouver dans cette position. Il faut donner crédit à Toronto. C'est extrêmement décevant, j'ai le cœur brisé pour mes coéquipiers», a commenté Anthony Calvillo (20-en-34, 303 verges), qui n'a complété aucune passe de touché et a commis deux interceptions, les deux fois dans les mains de Marcus Ball.

Chris Jennings (80 verges en neuf courses) et Adrian McPherson ont chacun marqué un touché au sol pour les Oiseaux, le premier à la suite d'une trotte de 18 verges et le deuxième, à sa façon coutumière, depuis la ligne d'une verge. Sean Whyte a inscrit deux placements.

Ricky Ray (28-en-37, 399 verges) a complété une passe de touché à Dontrelle Inman. Chad Kackert (139 verges en 13 courses) a marqué un touché au sol de 49 verges.

«C'est un match où on a assisté à plusieurs longs gains, et nous n'en avons pas réussi assez, tandis qu'ils en ont réussi juste assez», a résumé Trestman.

Chad Owens a été plutôt bien maîtrisé sur les bottés de dégagement effectués par Whyte, mais il a fait mal aux Alouettes, justement, lors d'une passe-course de 69 verges au début du deuxième quart, quand les Montréalais venaient de se forger une avance de 17-10 à la demie. Le jeu a mené au majeur d'Inman. Kackert a ajouté au score dès la séquence offensive suivante des Torontois, peu après la première interception de Ball.

Les Argos ont alors pris l'avance pour la première fois du match. Ils ne l'ont plus jamais perdue, même si l'équipe locale a souvent menacé dans la zone payante au quatrième quart.

Auteur de 11 attrapés comme receveur, Owens a amassé 207 verges au cours de la rencontre, un record d'équipe des Argos lors d'un match des séries.

«J'avais le sentiment que rien n'allait m'arrêter», a lancé Owens, finaliste de la section Est au titre de joueur par excellence de la LCF.

«Chad allait bien depuis un bon moment et quand c'est le cas, tu essaies de le mettre en position pour qu'il produise, a indiqué Scott Milanovich, l'entraîneur-chef des Argonauts. Il avait du feu dans les yeux. Dans les faits, j'ai dû le calmer à la mi-temps. Il savait qu'il allait réussir de gros jeux. Il était prêt pour ce match.»

Swayze Waters a réussi trois placements pour les Argos, tandis que son homologue torontois Noel Prefontaine a enregistré deux simples lors de bottés de dégagement. Les Alouettes ont par ailleurs concédé un touché de sûreté aux visiteurs.

Les Argos ont donc obtenu le privilège de disputer le match de la Coupe Grey chez eux, à Toronto, dimanche prochain.

Le secondeur des Alouettes Marc-Olivier Brouillette a nécessité de longs soins sur le terrain après s'être blessé au début du quatrième quart. On soupçonne une commotion cérébrale et il devrait s'en remettre, a indiqué un Trestman soulagé, après la rencontre.

La défensive se dresse

Les Argos voulaient dicter le ton du match dès le départ et ce qu'ils ont fait… au profit des Alouettes. Kackert a bêtement échappé le ballon au milieu du terrain dès le deuxième jeu à l'attaque des Torontois et le ballon recouvré par Ollie Ogbu, qui en était à son premier match officiel avec les Alouettes, a fini par mener au placement de 25 verges de Whyte.

À leur séquence offensive suivante, les Argonauts ont décidé de tenter un troisième essai avec une verge à faire au milieu du terrain, mais la défensive montréalaise a résisté. Le touché de Jennings a suivi.

Ray a eu beau frapper à la porte plusieurs fois pendant le reste de la première demie, les Oiseaux ont plié sans rompre, ne concédant que deux placements, deux simples et un touché de sûreté avant la pause. Ray et Kackert, ce dernier par deux fois, ont notamment été stoppés de façon nette quand Toronto s'est retrouvé avec un premier essai à une verge des buts montréalais.

Une passe de 49 verges de Calvillo à S.J. Green en fin de deuxième quart a préparé la table pour le deuxième touché de l'équipe locale, celui de McPherson.

Après le premier coup d'éclat de Owens et les deux touchés consécutifs des Argos, les Alouettes ont répliqué avec une course surprise de Chip Cox lors d'un troisième essai au milieu du terrain, mais ça n'a donné que le placement de 11 verges de Whyte. Auquel Waters a répliqué sur une distance de 35 verges au milieu du quatrième quart pour remettre les visiteurs en avant 27-20.

Pacino Horne a arraché le ballon à Éric Deslauriers pour faire avorter une menace des Oiseaux dans la zone payante avec environ cinq minutes à jouer. Un échappé d'Andre Durie, provoqué par Kyries Hebert et recouvré par Michael Carter, a ravivé les espoirs… qui ont aussitôt été tués dans l'oeuf par la deuxième interception de Ball.

Une dernière tentative à l'attaque des Oiseaux, lors d'un troisième essai à la ligne de 23 verges dans la dernière minute de jeu, a avorté quand Brian Bratton n'a pu retenir un relais que Calvillo lui a envoyé en plein sur la poitrine. À la décharge de Bratton, le ballon semble avoir été effleuré par son couvreur.