NOUVELLES
18/11/2012 10:31 EST | Actualisé 18/01/2013 05:12 EST

L'ambassade canadienne en Russie n'est pas sécuritaire pour les diplomates

Les diplomates canadiens à Moscou devront travailler trois autres années dans une ambassade à la merci des attaques terroristes et des regards indiscrets des espions étrangers, selon ce qu'a appris La Presse Canadienne.

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a été informé de la situation dans une note de service envoyée par le bureau de l'ambassade. L'édifice n'offrirait « presque aucune protection » contre les attentats.

Une copie de la note de service révèle que les travaux de construction d'une nouvelle ambassade sont au point mort, ce qui explique pourquoi les diplomates ne déménageront pas dans un bâtiment plus sécuritaire avant au moins janvier 2016. Le déménagement était prévu pour le mois de juillet dernier.

Ce délai a engendré des dépassements de coût de 30 millions de dollars depuis que le projet a été approuvé par le ministère en 2008.

Un quart de ce montant, soit 7,5 millions de dollars, sera consacré à la protection des diplomates canadiens contre l'espionnage.

La note de service fait surface après la récente fermeture des ambassades du Canada en Iran et en Syrie. Des décisions qui, selon Stephen Harper et John Baird, ont été prises pour protéger les diplomates.

Pendant ce temps, l'ambassade russe actuelle reste ouverte même si le complexe ne répond pas aux normes de sécurité du ministère des Affaires étrangères en ce qui concerne la structure du bâtiment.

La porte-parole du ministère, Jessica Séguin, a indiqué que des précautions avaient été prises afin d'assurer la protection du personnel, des intérêts et des visiteurs du Canada à son ambassade en Russie.

« Cette propriété satisfait tous les besoins immédiats du Canada tout en assurant une utilisation appropriée de l'argent des contribuables », a-t-elle écrit dans un courriel. « Une révision du projet actuel a récemment été complétée et on s'attend à ce que les coûts diminuent. »

Des centaines de personnes ont été tuées dans des attaques terroristes à Moscou depuis le milieu des années 1990.

L'attaque la plus récente, qui est d'ailleurs mentionnée dans un avertissement émis par le ministère à l'intention des voyageurs canadiens, est celle survenue à l'aéroport international de Moscou en janvier 2011 qui avait fait 30 morts et quelque 100 blessés.

Rappelons aussi les attentats du métro de Moscou, qui avaient tué 37 personnes en plus d'en blesser 120 autres en mars 2010.