NOUVELLES
18/11/2012 01:50 EST | Actualisé 18/01/2013 05:12 EST

Enchères: près de 375 000 $ pour la vente des albums et des souvenirs de Tintin

PARIS - La vente consacrée à l'univers de Tintin a généré près de 275 000 euros (350 000 $) frais inclus dimanche à Drouot Richelieu. Clou de la vacation au cours de laquelle se sont mobilisés des Tintinophiles du monde entier opérant pour certains depuis l'étranger par téléphone: une édition originale d'Objectif Lune (1957) dédicacée par l'équipe d'Apollo XI (Buzz Aldrin, Neil Amstrong, Michael Collins) s'est arrachée à 35.225 €, (près de 50 000 $) doublant son estimation haute.

Une autre édition originale de 1930 de Tintin au Pays des Soviets a atteint 21 605 € (environ 27 500 $) soit légèrement au-dessus de son estimation haute à 20 000 € (25 500 $). Cet album en noir et blanc est considéré par les collectionneurs comme l'un des plus rares car c'est le premier qui conte en album les aventures du jeune reporter belge à la houppette.

Une autre édition de ces aventures du Petit Vingtième, qui comporte une signature à l'encre de Tintin et Milou, a été adjugée 11 730 € (près de 15 000 $).

Autre album, en édition originale du Lotus Bleu (1936) a trouvé preneur à 14 665 € (environ 18 700 $), alors qu'il était estimé dans une fouchette de 2500/3500 € (3100 $/4460 $). Une statue de Tintin en imperméable a grimpé jusqu'à 5100 € (6500 $).

Un jeu original de 24 médailles en or frappées par la Monnaie de Paris à l'effigie du héros est parti à 10 840 € (13 800 $) et un plâtre reproduisant la tête du capitaine Haddock a été adjugé 2550 € (3250 $). Cette pièce est digne de figurer dans un musée dans la mesure où, longtemps posée sur le bureau du dessinateur belge Bob De Moor aux Studios Hergé, elle a servi à dessiner le visage du capitaine sous tous les angles.

Les organisteurs de la vente se sont dits ravis des montants obtenus lors des enchères.

''Nous sommes d'autant plus ravis du résultat que nous avons la preuve que les beaux albums de collectionneurs originaux et de très bonne qualité maintiennent leur cote, d'autant, bien sûr, quand ils sont dédicacés'', a souligné Alain Cadiou, directeur général de Piasa, à l'initiative de la vente en partenariat avec Moulinsart SA, détenteur exclusif des droits patrimoniaux de Hergé.

Seuls bémols à de la vacation, les foulards originaux imprimés de différents personnages de Hergé se sont nettement moins bien vendus, à en croire que Tintin reste un héros irrémédiablement attaché à l'inconscient masculin.