NOUVELLES
17/11/2012 02:33 EST | Actualisé 17/01/2013 05:12 EST

Vettel décroche la pole au GP des États-Unis, pourrait être sacré champion

AUSTIN, États-Unis - Le pilote Red Bull Sebastian Vettel a décroché la pole position en prévision du Grand Prix des États-Unis, et il pourrait être sacré champion du monde pour la troisième fois consécutive dès dimanche.

Vettel a dominé les trois séances d'essais libres sur le nouveau circuit des Amériques cette semaine, et il a poursuivi sur sa lancée samedi en complétant un tour de qualification en une minute et 35,657 secondes. Il pourrait devenir le troisième pilote de l'histoire — et le plus jeune — à remporter trois championnats des pilotes consécutifs après Juan Manuel Fangio et Michael Schumacher.

Fernando Alonso, sur Ferrari, a été relégué en huitième position, à 1,643 seconde de l'Allemand. L'Espagnol, qui devait initialement prendre le départ du neuvième rang, a grimpé d'un échelon après que Romain Grosjean eut écopé d'une pénalité. Alonso accuse par ailleurs un retard de 10 points sur Vettel au championnat des pilotes.

Vettel a toutefois évité de dire quelque chose qui permettrait de croire qu'il déborde de confiance à l'idée de remporter un autre titre. Il y a deux semaines, une pénalité l'avait forcé à s'élancer de la dernière place sur la grille de départ à Abu Dhabi. L'Allemand avait finalement terminé en troisième position, après une course marquée par de nombreux accrochages.

«Je suis très heureux du résultat (en qualifications), mais personne n'a marqué de points pour l'instant, a dit Vettel. Nous avons vu lors de la dernière course que les choses peuvent changer très rapidement. La meilleure stratégie consiste à garder la tête basse et à foncer pour réussir le meilleur résultat possible.»

Vettel a devancé de justesse le pilote McLaren Lewis Hamilton, et son coéquipier chez Red Bull, Mark Webber, s'est emparé de la troisième position.

«L'asphalte est neuf et ç'a pris un certain temps pour que la piste soit adhérente, mais c'est quand même très amusant de glisser dans certains virages, et ça s'est ensuite amélioré», a commenté Vettel.

Si Vettel triomphe dimanche, Alonso devra terminer parmi les quatre premiers pour que la dernière épreuve de la saison, la semaine prochaine au Brésil, détermine l'identité du champion du monde.

«Dimanche, nous sommes toujours confiants que nous marquerons plus de points que Vettel. J'ignore comment, mais je le sens», a confié Alonso. «Les dimanches sont habituellement notre meilleur jour des week-ends de course.»

La course de dimanche sera la première de la Formule 1 aux États-Unis depuis celle d'Indianapolis en 2007.