NOUVELLES
17/11/2012 12:27 EST | Actualisé 17/01/2013 05:12 EST

USA: les roquettes tirées de Gaza "facteur déclenchant" du conflit avec Israël (Maison Blanche)

Les tirs de roquettes par des militants islamistes palestiniens sur Israël depuis la bande de Gaza ont été "le facteur déclenchant" du conflit qui a fait 42 morts depuis le début mercredi de l'opération militaire israélienne "Pilier de défense", selon la Maison Blanche samedi.

"Nous pensons que les tirs de roquettes en provenance de Gaza ont été le facteur déclenchant de ce conflit", a déclaré le conseiller adjoint de sécurité nationale américain, Ben Rhodes, à bord de l'avion présidentiel Air Force One. "Nous estimons que les Israéliens ont le droit de se défendre et qu'ils prendront leurs propres décisions sur la tactique qu'ils vont utiliser".

M. Rhodes a précisé que le président Barack Obama et le Premier ministre israélien étaient en faveur d'une désescalade, à condition que le Hamas cesse ses tirs de roquettes. Les deux dirigeants ont parlé au téléphone tous les jours depuis le début du conflit.

M. Obama s'est aussi entretenu avec le Président égyptien Mohamed Morsi et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan: "Ils peuvent jouer un rôle constructif en discutant avec le Hamas pour encourager un processus de désescalade", a encore dit M. Rhodes.

"Nous voulons la même chose que les Israéliens, qu'il n'y ait plus de roquettes tirées depuis Gaza", a-t-il conclu.

La Maison Blanche avait déjà affirmé jeudi qu'il n'y avait "aucune justification pour la violence" du Hamas.

"Nous condamnons avec fermeté les tirs soutenus de roquettes de Gaza vers Israël, et nous regrettons que des civils innocents, Israéliens et Palestiniens, aient été tués ou blessés dans les violences qui en ont découlées", avait déclaré le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney, en imputant au Hamas la responsabilité de l'engrenage.

Barack Obama a quitté Washington samedi matin et était en route pour une tournée de quelques jours en Asie.

Plus tôt samedi, le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Danny Ayalon avait affirmé sur CNN qu'une intervention terrestre des forces israéliennes à Gaza pouvait être évitée si le Hamas cessait ses tirs sur Israël au cours des prochaines 24 heures.

Interrogé sur le fait de savoir si une intervention militaire à Gaza par des forces terrestres israéliennes pouvait être évité, il a déclaré: "Cela dépendra si au cours des 24 heures à venir (...) le Hamas cesse de tirer sur nous".

"Si le Hamas arrête ses tirs je pense que nous pourrons encore éviter cela", a-t-il ajouté.

oh/bdx/js