NOUVELLES
17/11/2012 06:41 EST | Actualisé 17/01/2013 05:12 EST

Le Pakistan aidera à amener les Talibans vers les négos de paix en Afghanistan

KABOUL - Un médiateur de paix afghan haut placé a salué samedi la décision récente du Pakistan de libérer neuf membres des talibans qui sont en faveur de négociations, indiquant que c'était un signe que Islamabad veut réunir les parties et mettre fin à la guerre qui déchire l'Afghanistan depuis 11 ans.

La collaboration du Pakistan, qui a depuis longtemps des liens avec les Talibans, est perçue comme un élément-clef pour relancer les négociations.

Les gouvernements afghan et américain accusent le Pakistan d'appuyer les insurgés, ce que nie Islamabad. Ils soutiennent aussi que plusieurs insurgés se cachent au pays.

L'Afghanistan a besoin de l'aide du Pakistan pour tendre la main aux dirigeants talibans, mais insistent que les négociations de paix soient menées par les Afghans, disant qu'ils s'opposeront à ceux qui essaieront d'interférer.

Salahuddin Rabbani, le chef du Haut conseil de paix afghan, a déclaré que la libération de prisonniers par le Pakistan marquait un changement de politique important dans ce pays.

Par le passé, les Pakistanais ont arrêté des Talibans intéressés par des pourparlers de paix avec le gouvernement afghan, a-t-il indiqué. Mais maintenant, le Pakistan les a libérés et a indiqué qu'il assurera leur passage vers les négociations, a indiqué M. Rabbani.

«Il semble que les responsables pakistanais ont réalisé qu'une proche collaboration entre le Pakistan et l'Afghanistan peut être efficace pour l'initiative de paix. C'est une vision sur laquelle nous insistons depuis longtemps», a-t-il résumé.

M. Rabbani a indiqué que les autorités pakistanaises avaient promis de libérer plus de prisonniers Taliban qui auront le droit de rester au Pakistan, de rentrer en Afghanistan ou de se réunir dans un autre pays.

Rien ne garantit qu'ils ne rejoindront pas à nouveau les Talibans, mais M. Rabbani a indiqué qu'il était confiant que ceux-ci continueront de collaborer avec le conseil de paix.