NOUVELLES
17/11/2012 12:07 EST | Actualisé 17/01/2013 05:12 EST

Le Conseil pour la protection des malades redoute des coupes en santé

MONTRÉAL - Le Conseil pour la protection des malades craint que de nouvelles compressions budgétaires dans le système de la santé affecte encore davantage la qualité des soins prodigués aux patients.

Alors que le ministre des Finances, Nicolas Marceau, déposera son premier budget mardi, les rumeurs s'intensifient quant aux efforts qui seront demandés à tous les ministères pour réduire leurs dépenses.

Le président du conseil, Paul Brunet, estime que c'est avant tout dans l'administration du système de la santé que les coupes devraient être effectuées.

M. Brunet avance même qu'un ménage dans les dédoublements de tâches au ministère permettrait d'économiser des millions de dollars.

Il demande également au gouvernement de décentraliser véritablement le réseau pour accroître l'imputabilité des employés.

Celui qui défend les droits des malades croit que le gouvernement pourrait faire beaucoup mieux avec l'argent investi dans le domaine de la santé.

Avant de couper dans les dépenses, le gouvernement devrait d'abord regarder les avenues qu'il pourrait emprunter pour mieux utiliser les fonds publics, croit M. Brunet.