NOUVELLES
17/11/2012 12:06 EST | Actualisé 17/01/2013 05:12 EST

Début de l'élection présidentielle dans le calme en Sierra Leone

FREETOWN, Sierra Leone - Les Sierra-Léonais doivent choisir ce samedi entre l'actuel président en exercice ou le candidat de l'opposition pour diriger le pays, la troisième élection présidentielle depuis la fin d'une guerre de 11 ans en 2002.

Les électeurs ont dit samedi vouloir montrer le long chemin parcouru par la Sierra Leone lors de la dernière décennie en tenant des élections transparentes et pacifiques.

"Nous avons traversé beaucoup de choses ces vingt dernières années. Maintenant nous essayons d'avancer", a dit Mannah Kpukumu, 36 ans, une fonctionnaire qui faisait la queue près d'un arbre à coton. "Nous les jeunes, nous voulons du travail et nous voulons être capables de prendre soin de nos familles", a-t-elle ajouté.

Le taux de participation était élevé samedi selon les premier rapports, transmis par Richard Howitt, le chef observateur de la mission d'observation de l'élection pour l'Union européenne.

"Ce que nous voyons c'est une ambiance joyeuse et des gens enthousiaste d'aller voter", a dit Richard Howitt.

Le président actuel Ernest Bai Koroma avait remporté l'élection présidentielle de 2007 sur la promesse de relever le pays et voulait rassurer les électeurs avec des affiches disant "Je ferai plus." Au cours de son mandat, il a étendu le système de santé en proposant une aide médicale gratuite. Ses supporters soulignent qu'il a également découvert plusieurs sites de gisement de pétrole ces trois dernières années.

Des doutes subsistent néanmoins quant à la viabilité à long terme de sa politique de santé. Les supporters de l'opposant et ancien dirigeant militaire Julius Maada Bio estiment que des efforts doivent être faits pour créer plus d'emplois.

La majorité des 6 millions de Sierra-Léonais vivent avec moins d'un euro par jour, selon les statistiques de la Banque mondiale et plus de 2 000 personnes ont été gravement mutilées durant la guerre. Des dizaines de milliers de personnes sont mortes durant la guerre entre 1991 et 2002, un conflit dépeint dans le film "Blood Diamond".