NOUVELLES
16/11/2012 11:52 EST | Actualisé 16/01/2013 05:12 EST

Russie: neuf islamistes radicaux sont accusés de terrorisme

MOSCOU - Neuf hommes ont été mis en examen vendredi pour avoir structuré les branches d'une organisation islamiste interdite en Russie et pour possession illégale d'armes et d'explosifs, et de fausse monnaie, a annoncé la police russe.

Cinq accusés dirigent les cellules russes du groupe islamiste Hizb-ut-Tahrir (Parti de la Libération), a précisé le ministère de l'Intérieur.

Interdit dans plusieurs pays, y compris en Russie, l'organisation s'est défendue de toute incitation à la violence pour mener son projet, qui vise au rétablissement du califat, un empire musulman qui a régné sur le Moyen-Orient et s'étendait de l'Espagne à l'Asie centrale.

Les hommes, incarcérés lundi à Moscou, sont des ressortissants russes et tadjiks. Ils louaient des appartements à proximité d'«axes d'approvisionnement d'importance fédérale» à Moscou, a précisé le ministère dans un communiqué.

En 2007, douze membres de Hizb-ut-Tahrir avait été condamnés à des peines allant jusqu'à huit ans de prison au Tatarstan pour incitation à un coup d'Etat.

En Russie, on estime à 20 millions le nombres de musulmans, sur les 143 millions d'habitants du pays. La communauté musulmane représente la majorité de la population dans la plupart des régions, y compris au Tatarstan, mais aussi en Tchétchénie et dans les provinces du Caucase Nord.