NOUVELLES
16/11/2012 09:04 EST | Actualisé 16/01/2013 05:12 EST

Plan d'urbanisme à Sainte-Foy : des citoyens peu rassurés

Près de 300 personnes ont assisté à la dernière consultation publique concernant le Projet Particulier d'Urbanisme (PPU) pour le plateau centre de Sainte-Foy. Plusieurs citoyens expriment toujours des inquiétudes face à la hauteur des édifices qui seront construits pour densifier le secteur.

Jeudi soir, une quarantaine de mémoires ont été présentés. Le conseiller François Picard a tenu à se faire rassurant devant les doutes exprimés par les citoyens. « Oui, les gens sont inquiets. Ils mêlent hauteur et perte de qualité de vie. On donne l'exemple de Vancouver, une des villes les plus denses au Canada, les plus élevées et où on nous dit que la qualité de vie est la meilleure au pays », illustre-t-il.

François Picard affirme que la Ville veut réaliser le PPU dans le respect de la qualité de vie des citoyens. Il précise toutefois que la densification est la meilleure solution envisagée pour développer le secteur. « Il faut prévoir que dans 20-25 ans, il y aura 100 000 personnes de plus qui vivront à Québec. Il faut savoir où ils vivront et c'est notre rôle de bien prévoir ça dans l'avenir. »

Julie Lacroix, du conseil de quartier de Sillery affirme que les citoyens ne s'opposent pas au principe. Ils souhaitent seulement que les choix retenus soient les bons. « Les gens sont d'accord avec une densification, mais une densification intelligente, respectueuse du patrimoine bâtit. Ils ne veulent pas non plus d'édifices de 10 à 15 étages et vivre à l'ombre pour la fin de leur jour. »

Certains citoyens craignent aussi les problèmes de circulation et une hausse des prix du secteur immobilier à Sainte-Foy. « On pense qu'on va vivre dans un chantier pendant les 25 prochaines années. Avec le bruit, les pertes d'ensoleillement, l'augmentation de la circulation. Déjà, on le remarque depuis les deux dernières années », déplore Carole Dussault, la présidence du conseil de quartier de Saint-Louis.

Rappelons que la première version du PPU avait déjà été modifiée à la suite des commentaires de citoyens de Sainte-Foy. Le plan a été bonifié depuis, mais l'autorisation pour la construction d'édifices d'une hauteur de 10 étages soulève encore du mécontentement.

Les mémoires présentés pendant les trois soirs de consultation à Sainte-Foy seront étudiés par la Ville de Québec.