NOUVELLES
16/11/2012 10:48 EST | Actualisé 16/01/2013 05:12 EST

"Mur budgétaire" américain: des "compromis difficiles" seront nécessaires (Obama)

Le président Barack Obama a prévenu que des "compromis difficiles" seraient nécessaires pour résoudre l'impasse budgétaire des Etats-Unis d'ici à la fin de l'année, au début de pourparlers à la Maison Blanche avec les chefs de file démocrates et républicains du Congrès.

"Il nous faudra faire en sorte de coopérer, de travailler ensemble, de trouver un terrain d'entente, de faire des compromis difficiles et de parvenir à un certain consensus", a déclaré M. Obama face aux journalistes en entamant ces négociations censées éviter le "mur budgétaire" qui menace la première économie mondiale à la fin de l'année.

"Nous savons tous que nous avons une tâche urgente", a noté M. Obama, le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, à ses côtés dans la salle Roosevelt de la Maison Blanche, à quelques mètres du Bureau ovale.

Le patron de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, le chef de la minorité républicaine dans cette assemblée, Mitch McConnell, ainsi que la dirigeante de la minorité démocate à la Chambre, Nancy Pelosi, participaient également à cette séance de pourparlers.

"Nous devons nous assurer que les impôts n'augmenteront pas pour la classe moyenne et que notre économie reste solide et crée des emplois, c'est un programme avec lequel les démocrates, les républicains et les indépendants de tout le pays sont d'accord", a estimé le président américain.

"J'espère que ce sera un processus fructueux qui débouchera sur un accord qui réduira notre déficit de façon équilibrée", a-t-il encore dit.

Le "mur budgétaire", ou "fiscal cliff", désigne la cure de rigueur forcée à laquelle les Etats-Unis seront soumis faute d'accord politique d'ici à la fin de l'année.

tq/rap