NOUVELLES
16/11/2012 04:29 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Les Saoudiens invités à éviter manifestations et universités en Jordanie

L'Arabie saoudite a conseillé à ses ressortissants d'éviter rassemblements publics et universités en Jordanie, dans la perspective de nouvelles manifestations vendredi, après de précédents rassemblements ayant fait un mort et 71 blessés, a indiqué l'agence de presse saoudienne SPA.

L'ambassade saoudienne à Amman "déconseille à ses employés saoudiens et les étudiants en Jordanie de se rendre sur des places publiques ou de s'approcher des lieux de rassemblement et de manifestation" selon un communiqué publié tard jeudi par Spa.

Ils sont également invités à ne pas se rendre dans les établissements d'enseignement "afin de garantir leur sécurité après des heurts entre les forces de sécurité et des étudiants à l'université", rapporte Spa.

Des manifestations ont éclaté mardi soir après la décision du gouvernement d'augmenter le prix du gaz domestique de 53% et celui de l'essence de 12%.

Les forces de l'ordre jordaniennes ont dispersé jeudi de nouvelles manifestations, au lendemain d'une journée d'émeutes et de violences dans plusieurs villes de Jordanie. Au total, les violences ont fait un mort et 71 blessés, dont 54 policiers, et 158 personnes ont été arrêtées, selon la police.

Le Premier ministre Abdallah Nsour a indiqué que ces augmentations étaient nécessaires pour diminuer le déficit budgétaire de la Jordanie, qui devrait atteindre 5 milliards de dollars cette année.

Le roi a dissous en octobre le Parlement et convoqué des élections anticipées, dont la date n'a pas encore été fixée. La puissante opposition islamiste a déjà indiqué qu'elle boycotterait le scrutin.

bur-lyn/cnp/sw