NOUVELLES
16/11/2012 10:45 EST | Actualisé 16/01/2013 05:12 EST

Le président Morsi n'ira pas à l'intronisation du patriarche copte d'Egypte

Le président islamiste égyptien Mohamed Morsi ne se rendra pas dimanche au Caire à la cérémonie d'intronisation du nouveau patriarche des Coptes orthodoxes d'Egypte, Tawadros II, a annoncé vendredi l'Eglise copte.

L'évêque Baula, responsable des célébrations, a déclaré que M. Morsi "enverrait un représentant" à la cathédrale Saint-Marc, a rapporté l'agence officielle Mena, sans préciser la raison de l'absence du président.

L'évêque Morcos, un haut responsable de l'Eglise copte, a expliqué à l'AFP que M. Morsi avait été formellement invité, de même que les membres du gouvernement, à cette cérémonie ouverte aux responsables politiques et religieux du pays.

L'évêque Tawadros, 60 ans, a été désigné le 4 novembre comme successeur du patriarche Chenouda III, décédé en mars après quatre décennies à la tête de l'église copte orthodoxe d'Egypte.

Conformément aux dispositions légales, le président Morsi a confirmé par décret la semaine dernière cette désignation effectuée lors d'une cérémonie religieuse par un tirage au sort entre trois candidats qui avaient été pré-sélectionnés par un vote des responsables de l'Eglise.

Tawadros est réputé ouvert au dialogue avec l'islam, mais il a émis des mises en garde contre la tentation d'instaurer un "Etat religieux" en Egypte, allusion à la possibilité d'étendre le champ d'application de la charia (loi islamique) dans la future Constitution du pays.

Les Coptes, qui représentent de 6 à 10% des Egyptiens, redoutent que l'arrivée des islamistes au pouvoir ne se traduise par une marginalisation accrue des chrétiens, très faiblement représentés dans les instances politiques et la haute fonction publique.

Ils dénoncent également une multiplication des heurts à caractère confessionnel, parfois meurtriers.

Le président Hosni Moubarak, renversé début 2011 sous la pression d'une révolte populaire, se faisait également représenter pour les grandes cérémonies coptes, bien qu'il ait entretenu d'excellentes relations avec Chenouda III.

ht-cr/iba/fc