NOUVELLES
16/11/2012 01:38 EST | Actualisé 16/01/2013 05:12 EST

Le maire de Toronto contre-interrogé dans une affaire de diffamation

TORONTO - Le maire de Toronto, Rob Ford, a été contre-interrogé vendredi en Cour supérieure de l'Ontario, où il se défend contre une poursuite en diffamation de 6 millions $ intentée contre lui.

Un propriétaire de restaurant, George Foulidis, allègue que M. Ford l'a diffamé lorsqu'il a suggéré en 2010 qu'une transaction entre l'entreprise de M. Foulidis et la Ville était corrompue.

Le conseil municipal de Toronto a prolongé le bail que M. Foulidis détenait pour son restaurant, situé sur un terrain public, à l'été de 2010, en pleine campagne de M. Ford pour la mairie. Le contrat pour le restaurant était à fournisseur unique et n'a pas fait l'objet d'un appel d'offres.

En entrevue au «Toronto Sun» à l'époque, Rob Ford avait déclaré que des réunions à huis clos étaient corrompues et que la transaction avec Tuggs Inc., l'entreprise de M. Foulidis, en était un exemple.

Questionné par l'avocat du restaurateur vendredi, M. Ford s'est lancé dans une tirade contre les réunions à huis clos. Pressé par le juge de répondre à la question de l'avocat, Rob Ford a répété sa conviction selon laquelle le contrat de la Ville avec Tuggs était un exemple de corruption et de trucage.

L'avocat du maire soutient que M. Ford parlait de l'entreprise et non de M. Foulidis lui-même, et que les entreprises ne peuvent faire l'objet de diffamation.

M. Ford a quant à lui suggéré que la poursuite avait été intentée pour des raisons politiques.