NOUVELLES
16/11/2012 01:30 EST | Actualisé 16/01/2013 05:12 EST

Gaza: le gouvernement israélien envisage de mobiliser 75.000 réservistes

Le secrétaire du gouvernement israélien procédait à des consultations téléphoniques avec les principaux ministres pour obtenir leur feu vert en vue de mobiliser jusqu'à 75.000 réservistes, a indiqué un communiqué officiel au troisième jour de l'offensive sur Gaza.

"Le secrétaire du gouvernement Zvi Hauser a commencé à conduire un vote par téléphone auprès des ministres afin d'obtenir le feu vert pour le recrutement de 75.000 réservistes", est-il écrit sur sa page Facebook, alors que s'intensifie le conflit entre les groupes armés de Gaza et l'armée israélienne.

Le ministre de la Défense Ehud Barak avait auparavant ordonné la mobilisation de "nouveaux contingents de réservistes", selon son porte-parole Josh Hantman, qui n'a pas donné de détails supplémentaires.

Un communiqué militaire a ensuite précisé que "M. Barak a autorisé l'armée à étendre la mobilisation des réservistes au delà du nombre initialement prévu".

Cette mesure, qui doit être encore approuvée par le cabinet de sécurité, a été annoncée peu après la chute à proximité de Jérusalem d'une roquette tirée de Gaza, une première dans l'histoire du conflit.

Plus tôt dans la journée, une porte-parole militaire avait indiqué que le processus de convocation de 16.000 soldats réservistes était en cours.

M. Barak avait approuvé jeudi le rappel d'un contingent pouvant aller jusqu'à 30.000 réservistes, susceptibles d'être mobilisés à tout moment, alors que les dirigeants israéliens ont fait planer la menace d'une offensive terrestre contre la bande de Gaza.

Sur le terrain, un journaliste de l'AFP a vu vendredi des transports de troupes blindés et des bulldozers se masser près de la barrière à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, où sont stationnés des chars depuis 48 heures.

Un important responsable israélien a indiqué à l'AFP que "le Premier ministre a réuni vendredi soir son cabinet de sécurité, constitué de 9 ministres, au ministère de la Défense à Tel-Aviv, pour discuter d'un éventuel accroissement des opérations de l'armée" contre la bande de Gaza.

Selon la Deuxième chaîne de télévision, M. Netanyahu devait procéder, après cette réunion, à des concertations avec ses ministres de la Défense et des Affaires étrangères, Ehud Barak et Avigdor Lieberman, en présence des hauts gradés de l'armée.

ChW/agr/feb