NOUVELLES
16/11/2012 12:46 EST | Actualisé 16/01/2013 05:12 EST

Australie - L'agence antidopage exhorte les dopés à se repentir

L'Agence antidopage australienne (Asada) a exhorté vendredi les cyclistes dopés à briser la loi du silence, demande faite dans le sillage de l'affaire Lance Armstrong dépouillé de ses sept victoires dans le Tour de France par l'Union cycliste internationale (UCI).

"L'époque de l'omerta est révolue. L'époque où l'on craignait qu'éclate la vérité est révolue. L'époque où l'on pouvait protéger des personnes trichant est révolue", a martelé Aurora Andruska, patronne de l'Asada.

Selon elle, certains coureurs ont déjà avoué leurs méfaits et elle a demandé aux autres de faire de même avant qu'ils ne soient accusés de dopage. En cas de révélation, l'Asada garantirait aux repentis une "assistance substantielle", mais pas d'amnistie.

L'Asada a lancé des enquêtes après que son homologue américaine (Usada) a révélé l'ampleur du système de dopage mis en place autour du cycliste américain. L'agence australienne a créé un numéro de téléphone spécial et un formulaire anonyme sur son site internet pour récolter des informations sur les dopés.

Mi-octobre, la Fédération australienne de cyclisme (Cycling Australia) avait officiellement démis Matt White, ancien coéquipier de Lance Armstrong au sein de l'US Postal entre 2001 et 2003, de ses fonctions de responsable des courses sur route.

mfc/mp/jah/bm/jr