NOUVELLES
15/11/2012 02:49 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Un crédit d'impôt pour voyager au Canada serait bien accueilli

OTTAWA - Les Canadiens semblent favorables à un crédit d'impôt qui encouragerait les voyages au pays, indique un nouveau sondage.

Un projet de loi d'initiative parlementaire déposé aux Communes par le député libéral Massimo Pacetti propose un crédit d'impôt pour les billets d'avion, d'autocar ou de train achetés pour des déplacements personnels qui franchiraient au moins trois «frontières» provinciales.

Environ 70 pour cent des Canadiens récemment interrogés aux fins d'un sondage La Presse Canadienne/Harris-Décima se sont déclarés en faveur de cette idée. Près de 80 pour cent des personnes interrogées dans le Canada atlantique ont exprimé leur accord, tout comme 75 pour cent en Colombie-Britannique et en Alberta.

Environ 40 pour cent des Canadiens ont affirmé qu'ils seraient plus susceptibles de voyager au Canada s'ils pouvaient ensuite profiter d'un crédit d'impôt.

Le projet de loi de M. Pacetti propose un crédit d'impôt de 100 pour cent pour les billets d'autocar, de 75 pour cent pour les billets de train et de 50 pour cent pour les vols intérieurs, jusqu'à un montant maximum de 2000 $ par année.

Chisholm Pothier, porte-parole du ministre des Finances, Jim Flaherty, a indiqué jeudi que le gouvernement devait déterminer les coûts d'une telle mesure fiscale très ciblée. «Alors que les gouvernements tentent d'équilibrer leur budget, nous ne ferions pas preuve de responsabilité financière en utilisant des fonds publics pour de nouvelles subventions coûteuses», a-t-il répondu dans un courriel.

Il est peu probable que ce projet de loi d'initiative parlementaire soit adopté, mais la vice-présidente de Harris-Décima, Patricia Thacker, estime qu'une telle mesure pourrait aider à réduire l'important déficit de la balance touristique du pays.

Ce déficit — la différence entre ce que les touristes canadiens dépensent à l'étranger et ce que les touristes étrangers dépensent ici — s'est chiffré à 4,2 milliards $ au cours du deuxième trimestre.

L'Association de l'industrie touristique du Canada souligne de son côté que la manière la plus efficace de combler ce déficit est de convaincre les Canadiens de voyager au pays.

Le sondage permet de croire que cela est possible. Environ la moitié des gens qui prévoient visiter les États-Unis lors de leur prochain voyage affirment qu'ils seraient plus enclins de rester au Canada s'ils pouvaient profiter d'un crédit d'impôt.

Le sondage téléphonique a été réalisé auprès d'un millier de personnes pendant la première semaine de novembre. La marge d'erreur est de 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20.