NOUVELLES
15/11/2012 08:55 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Sixième trimestre de récession pour l'économie chypriote

L'économie de Chypre, qui négocie un plan de sauvetage européen, a connu son sixième trimestre de récession, avec un recul de 2,3% de son PIB au troisième trimestre par rapport à la même période en 2011, selon une estimation officielle publiée jeudi.

Comparé au deuxième trimestre 2012, le produit intérieur brut chypriote s'est contracté de 0,5%.

Le bâtiment, la construction, l'industrie, les transports, le commerce et les services ont tous affiché un recul, a précisé le service des statistiques.

En revanche, les activités juridiques et comptables se portent bien, de même que le tourisme, qui représente en moyenne 12% du PIB et tire son épingle du jeu, grâce en particulier à la progression des touristes russes.

En septembre, le nombre de visiteurs toutes nationalités confondues a ainsi connu une hausse de 10% par rapport à septembre 2011, selon les statistiques officielles.

Pour l'ensemble de l'année 2012, le ministère chypriote des Finances prévoit une baisse de 2,2% du PIB, soit un peu moins que les -2,3% prévus par l'Union européenne (UE).

Le gouvernement chypriote a demandé fin juin à bénéficier d'une aide d'un montant qui pourrait dépasser, selon des experts, les 10 milliards d'euros, mais estime pour l'instant que le plan proposé par la troïka (UE, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne) impose des mesures d'austérité trop lourdes.

Selon les prévisions d'automne de la Commission européenne publiées il y a une semaine, Chypre devrait être le seul des 27 pays de l'Union européenne à rester encore en récession en 2014, avec un recul du PIB attendu de 0,7%.

La République de Chypre subit de plein fouet la crise en Grèce, pays dont elle est très proche économiquement et culturellement.

cc/al/cco/fc