NOUVELLES
15/11/2012 12:26 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Sandy fait bondir les demandes d'assurance-emploi aux États-Unis

WASHINGTON - Le nombre désaisonnalisé de demandes de prestations d'assurance-emploi aux États-Unis a bondi à 439 000 la semaine dernière, l'ouragan Sandy lui faisant atteindre son plus haut niveau en 18 mois.

Le département du Travail a annoncé jeudi que le nombre de demandes avait augmenté de 78 000 et que cette hausse avait principalement été observée dans les États touchés par la mégatempête. Les Américains ont droit à des prestations d'assurance-emploi si leurs lieux de travail sont fermés et qu'ils sont par conséquent privés de salaire.

Sandy a affecté les données d'assurance-emploi pour les deux dernières semaines, et l'ouragan pourrait fausser les chiffres pour deux semaines supplémentaires.

Moins volatile celle-là, la moyenne des demandes sur une période de quatre semaines a de son côté augmenté à 383 750.

La mégatempête Sandy a frappé la côte-est américaine le 29 octobre et elle a affecté des entreprises de la Caroline du Nord jusqu'au Maine. Certaines d'entre elles n'ont toujours pas d'électricité.

Avant que Sandy n'influe sur les données, les demandes hebdomadaires de prestations d'assurance-emploi aux États-Unis oscillaient entre 360 000 et 390 000 depuis janvier. Pendant la même période, les employeurs ont créé une moyenne de 157 000 emplois par mois, un nombre à peine suffisant pour réduire le taux de chômage, qui était de 7,9 pour cent en octobre.

Certains signes laissent croire à une amélioration du marché de l'emploi. Les employeurs ont créé 171 000 emplois en octobre et l'embauche en août et en septembre a été plus importante que prévue. En moyenne, l'économie américaine a bénéficié de l'ajout de 173 000 emplois par mois depuis juillet, un hausse par rapport à la moyenne de 67 000 emplois par mois entre les mois d'avril et juin.