NOUVELLES
15/11/2012 06:56 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

L'ocytocine aide les hommes en couple à rester fidèles, selon une étude

PARIS - Une hormone naturelle, déjà disponible sous forme de médicament pour accélérer l'accouchement, aide les hommes en couple à rester fidèles, affirment des chercheurs de l'université de Bonn, en Allemagne, dans la dernière livraison du «Journal of Neuroscience».

L'étude a montré que les hommes en couple à qui l'on administrait l'hormone, l'ocytocine, gardaient une plus grande distance face à une femme inconnue qu'ils trouvaient attirante que les hommes sous placebo. Chez les célibataires, l'hormone n'a fait aucune différence.

L'ocytocine, qui est produite dans une partie du cerveau appelée l'hypothalamus, est déjà utilisée pour augmenter les contractions des femmes qui accouchent. Elle est aussi connue pour jouer un rôle important dans l'attachement parental. Il a déjà été prouvé que cette substance chimique du cerveau stimulait et renforçait les liens au sein des couples, chez les humains mais aussi chez certains autres mammifères. De manière plus générale, l'ocytocine favorise la sociabilité.

Selon les chercheurs, des recherches précédentes sur les campagnols des prairies avaient déjà montré que l'ocytocine jouait un rôle clé dans la fidélité monogame chez les animaux. Ils affirment que leur étude est la première preuve que l'ocytocine peut jouer un rôle similaire chez l'humain.

Pour réaliser l'étude, les chercheurs ont travaillé avec 86 hommes hétérosexuels âgés en moyenne de 25 ans. Un groupe de 57 hommes a reçu une dose d'ocytocine en vaporisateur nasal, tandis que les 29 autres ont reçu une simple solution salée. Après 45 minutes, les hommes étaient présentés à une femme qualifiée d'«attirante» par les chercheurs. Celle-ci s'approchait progressivement jusqu'à ce que l'homme dise quelle était la distance idéale entre eux. Comme l'ocytocine augmente la confiance entre les gens, les chercheurs s'attendaient à ce que les hommes sous ocytocine laissent la femme s'approcher plus près. Mais chez les hommes en couple, il s'est passé exactement le contraire. Ils maintenaient la distance idéale à environ 70 centimètres, contre 55 à 60 centimètres pour les célibataires et les hommes en couple ayant reçu le placebo.

Une autre étude récente a montré que l'hormone administrée en vaporisateur avait également des effets bénéfiques sur les personnes atteintes du syndrome d'Asperger, une forme d'autisme. Elle améliore leur communication sociale, mais l'effet est limité dans le temps.