NOUVELLES
15/11/2012 06:46 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Les pays pauvres menacés par des besoins de financement "intenables" (FMI)

Les pays pauvres pourraient faire face à des besoins de financement "intenables" en raison de l'impact de la crise économique et de l'assèchement de l'aide internationale, a prévenu le Fonds monétaire international jeudi dans un communiqué.

Selon le FMI, le ralentissement économique mondial pourrait avoir "d'importances conséquences" sur les pays pauvres, en réduisant leurs ressources, en compliquant leur financement et en aggravant leurs déficits.

Mais, "avec les pays donateurs qui font face à de sévères contraintes budgétaires, certains pays à faibles revenus pourraient avoir des difficultés à financer une hausse de leurs déficits", met en garde le conseil d'administration du FMI, qui représente 188 Etats-membres.

Le Fonds en conclut que "des besoins de financements intenables pourraient apparaître dans des pays à faible revenus" qui, pour la plupart, devraient alors se préparer à adopter des plans d'économie pour réduire leur déficits.

"L'ampleur de cet ajustement doit tenir compte de la marge de manoeuvre budgétaire des pays et de leurs perspectives économiques", note le FMI à l'heure où l'efficacité des plans d'austérité dans les pays riches est remise en cause.

L'institution note toutefois que les quelques pays qui disposent d'une marge de "manoeuvre suffisante" devraient, au contraire, maintenir une politique de dépenses publiques "favorables à la croissance", notamment dans les infrastructures, afin d'amortir le choc du ralentissement mondial.

jt/sl/are

PLUS:afp