NOUVELLES
15/11/2012 05:02 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Le trafic mondial d'animaux s'est accéléré ces dernières années (responsable américain)

Le trafic mondial d'animaux sauvages, qui pèse 7 à 8 milliards de dollars par an, s'est récemment accéléré avec une demande en hausse, a indiqué jeudi un responsable à Washington, en détaillant les nouvelles initiatives du gouvernement américain contre ce commerce.

"Le trafic illégal d'animaux sauvages génère 7 à 8 milliards de dollars par an", a indiqué devant la presse Robert Hormats, sous-secrétaire à la croissance économique, l'énergie et l'environnement, et les massacres ont "substantiellement" augmenté, comme les meurtres de gardes par les braconniers.

Alors que les pays d'Asie sont très demandeurs de produits comme l'ivoire ou la poudre de corne de rhinocéros censée guérir du cancer, la secrétaire d'Etat Hillary Clinton aux côtés du président Barack Obama soulèvera la question lors d'un sommet de pays d'Asie-Pacifique au Cambodge à la fin du mois, a-t-il dit.

Mme Clinton avait la semaine dernière lancé un appel aux gouvernements pour intensifier la lutte contre ce commerce illégal : "Au cours de ces dernières années, le trafic illégal d'animaux est devenu plus organisé, plus lucratif, plus étendu et plus dangereux que jamais auparavant", avait-elle lancé, appelant à la mise en place d'un système international de lutte.

Les Etats-Unis sont le deuxième pays importateur de ce trafic illégal après la Chine, a précisé M. Hormats, "nous sommes une part du problème, nous devons être une part de la réponse".

Washington ainsi mène différents programmes de dizaines de millions de dollars qui visent à travailler en partenariat avec les organisations non-gouvernementales, les gouvernements eux-mêmes et les publics.

Selon une étude, a indiqué le ministre, 70% des Chinois ne savent pas qu'il faut tuer l'éléphant pour que sa défense d'ivoire puisse ensuite être transformée en objet de décoration.

Le ministre note que la hausse du trafic vient d'une augmentation de la demande, notamment en Asie : "Les revenus augmentent. Les gens ont plus d'argent à dépenser", dit-il, citant le coût à 30.000 dollars d'une corne de rhinocéros. "Peu de gens pouvaient se le permettre il y a 20 ans", a-t-il dit.

Le trafic est également le fait d'une véritable organisation criminelle, équipée d'hélicoptères, de Kalachnikovs, etc. : "Nous avons besoin de meilleures informations sur les transferts d'argent, les mouvements des braconniers, c'est pour nous le même type de défi que la lutte contre le trafic de drogue", a-t-il conclu.

ff/rap