NOUVELLES
15/11/2012 03:12 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Le resserrement des règles bancaires freine possiblement l'économie, juge la Fed

WASHINGTON - Le président de la Réserve fédérale des États-Unis, Ben Bernanke, a affirmé jeudi que le resserrement des règles sur les prêts bancaires freinait possiblement l'économie américaine en empêchant les emprunteurs dignes de confiance d'acheter des résidences.

Certaines normes en matière de crédit bancaire devaient être resserrées à la suite de la crise financière de 2008, mais «le pendule a trop basculé de l'autre côté», a déclaré M. Bernanke.

Des emprunteurs qualifiés sont dans l'impossibilité d'obtenir des prêts hypothécaires, a déploré le dirigeant de la banque centrale américaine lors d'une allocution prononcée dans le cadre d'un sommet financier tenu par Operation Hope à Atlanta, en Géorgie.

Operation Hope est un organisme sans but lucratif qui procure de l'éducation économique et des conseils financiers aux Américains à faible et moyen revenus.

M. Bernanke a tenu ses propos un jour après que l'acheteur d'hypothèques Freddie Mac eut indiqué que le taux moyen d'une hypothèque fixe d'une durée de 30 ans était tombé à un niveau record de 3,4 pour cent. Les taux sont faibles depuis le début de l'année, mais ils ont chuté davantage depuis que la Fed a commencé à acheter des obligations hypothécaires, en septembre, afin d'encourager davantage l'emprunt et la consommation.

Les taux en vigueur ont contribué à la hausse des transactions immobilières et ont incité plus de gens à refinancer leurs hypothèques. Néanmoins, nombreuses sont les personnes qui n'ont pu tirer profit de la faiblesse des taux car les banques exigent maintenant une meilleure cote de crédit, entre autres choses.