NOUVELLES
15/11/2012 09:47 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Le pétrole avance à New York, soutenu par les tensions au Moyen-Orient

Les prix du pétrole ont ouvert en légère hausse jeudi à New York, dans un marché soutenu par une montée des tensions géopolitiques au Moyen-Orient mais prudent avant la publication des réserves de brut aux Etats-Unis.

Vers 14H25 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre avançait de 31 cents à 86,63 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les craintes pour la demande s'effacent quelque peu face à la montée des risques géopolitiques", a relevé Bill Baruch, de iiTrader.com, en référence à l'opération militaire entamée mercredi par Israël dans la bande de Gaza.

Selon des sources médicales palestiniennes, 13 Palestiniens sont morts et au moins 115 ont été blessés depuis le début de l'opération "Pilier de Défense" déclenchée mercredi par l'armée israélienne dans la bande de Gaza avec l'assassinat ciblé du chef des opérations militaires du Hamas, Ahmad Jaabari.

Les frappes israéliennes se poursuivaient jeudi à un rythme soutenu.

Les craintes de perturbations en brut du fait de ces violences dans l'une des grandes zones de production pétrolière mondiales "soutiennent surtout le baril de Brent à Londres (plus sensible aux risques géopolitiques) car le marché du WTI est davantage concentré sur ce qui se passe de ce côté de l'Atlantique", a noté M. Baruch.

"Mais la hausse du Brent soutient le marché et emmène le WTI dans son sillage", a précisé Phil Flynn, de Price Futures Group.

Le marché attendait également la diffusion des chiffres hebdomadaires des réserves de brut aux Etats-Unis, qui seront particulièrement surveillés après le passage dévastateur fin octobre de l'ouragan Sandy sur la côte nord-est des Etats-Unis.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le ministère de l'Energie, qui publie son rapport hebdomadaire avec un jour de retard en raison d'un jour semi-férié lundi aux Etats-Unis, devrait faire état d'une nouvelle forte hausse, de 2 millions de barils, des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 9 novembre.

Les stocks d'essence sont quant à eux attendus en hausse de 200.000 barils, et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés à l'approche de l'hiver, en repli de 900.000 barils.

bur-ppa/sl/sam

PLUS:afp