NOUVELLES
15/11/2012 04:51 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

«Kiss-in» géant en faveur du mariage pour tous à Lyon

LYON, France - Environ 200 personnes se sont réunies jeudi soir sur la place de la Bourse de Lyon, en France, pour exprimer leur appui au mariage pour tous, incluant les couples homosexuels. Ils ont réalisé un «kiss-in» géant à l'appel du collectif All-Out, qui organisait des manifestations similaires dans 16 villes françaises.

«Jésus aussi avait deux papas», pouvait-on lire sur des pancartes affichées sur cette place du IIe arrondissement lyonnais, au milieu de photos de familles de parents hétérosexuels ou homosexuels avec leurs enfants.

«Ces albums photos créés dans de nombreuses villes de France par les participants sont un moyen de faire entendre la voix des 65 pour cent de Français qui sont favorables à l'égalité des droits de toutes les familles», a expliqué Guillaume Bonnet, responsable des campagnes européennes pour All Out, un collectif mondial actif en France depuis deux ans.

«C'est une nécessité d'être solidaire et de s'assurer que ce ne sera pas un mariage à deux vitesses ni un mariage homo, mais un mariage pour tous», a déclaré Marion Athiel, l'une des organisatrices du rassemblement. «On laisse trop de place aux anti, on entend des propos homophobes intolérables.»

La foule, majoritairement jeune, s'est livrée à un «kiss-in», un baiser géant qui s'est achevé sous les applaudissements des militants.

Fanny, 33 ans, est venue avec son fils de 20 mois. «Les opposants au mariage parlent d'un modèle familial qui n'existe plus depuis longtemps», a estimé la jeune femme, pour qui «les gens ne voient pas qu'il y a des familles homo comme la nôtre qui vivent à côté d'eux. Ça ne se voit pas parce que tout est stable et serein!»

Séverine, elle, est venue avec son mari. La femme de 35 ans a écouté avec attention les interventions des différents organisateurs. «Je veux qu'on me donne le droit d'être témoin au mariage de mes amis, d'être la marraine de leurs enfants», a-t-elle confié. «Si j'ai des enfants, j'aimerais qu'ils puissent choisir librement leur vie et leur sexualité.»

Un appel national à «une marche solidaire» a été lancé par les opposants au mariage homosexuel pour samedi.