NOUVELLES
15/11/2012 04:21 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Italie - Etincelles Cassano-Conte, le duel Inter-Juventus se poursuit

L'attaquant de l'Inter Milan Antonio Cassano et l'entraîneur de la Juventus Turin, Antonio Conte, ont eu de vifs échanges par presse interposée jeudi, le premier faisant notamment allusion à la suspension du second pour non-dénonciation de faits de corruption.

"Bla-bla-bla, mais ce n'est pas moi qui ai été suspendu pour non-dénonciation", a dit Cassano dans une interview à la chaîne Sport Mediaset, au sujet d'une phrase de Conte disant que "Fantantonio" n'était pas digne de la Juve, la grande rivale de l'Inter.

Conte a répondu dans un communiqué publié sur le site de la Juventus évoquant les qualités d'un joueur professionnel, "l'engagement, le respect des règles, le respect du rôle sur le terrain, l'attachement au bien commun de l'équipe" des "prérequis que ne possède pas Monsieur Cassano."

L'attaquant de l'Inter avait allumé les première mèches en traitant les joueurs de la Juve de "petits soldats".

Le défenseur turinois Leonardo Bonucci avait alors répondu: "Pas petits soldats, professionnels".

L'Inter a battu la Juve (3-1) sur son terrain le 3 novembre, mais le club turinois est en tête de la Serie A avec 4 points d'avance sur les "Nerazzurri".

Conte est suspendu jusqu'au 9 décembre pour non-dénonciation de corruption à l'époque où il entraînait Sienne.

eba/jr