NOUVELLES
15/11/2012 10:16 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

France: le commerce électronique a progressé de 21 pour cent au 3e trimestre

PARIS - Le commerce électronique a enregistré une progression d'activité de 21 pour cent au troisième trimestre 2012 en France, a dévoilé la Fédération des entreprises d'e-commerce lors de la publication jeudi de son indice trimestriel baptisé iCE40.

Cette performance est identique à celle enregistrée au deuxième trimestre. Elle demeure toutefois inférieure au bond de 24 pour cent établi au premier trimestre.

En neuf mois, le marché aura atteint 33 milliards d'euros en 2012. Ses 21 pour cent de croissance au troisième trimestre sont alimentés par la création de sites en France, pays où on dénombrera plus de 120 000 sites actifs fin 2012, d'après la Fevad. «La croissance est portée par l'offre», a assuré récemment à Sipa Marc Lolivier, délégué général de la Fevad.

Car la performance est bien moindre à périmètre constant, c'est à dire sans la création de nouveaux sites marchands: l'indice d'activité s'établit alors à +7 pour cent au troisième trimestre 2012, après +6 pour cent au deuxième trimestre. Le secteur demeure toujours fort éloigné du +10 pour cent qu'il s'accordait au premier trimestre de cette année.

La crise gagnerait-elle le commerce électronique? «Après un ralentissement au second trimestre, la croissance reste donc stable au troisième trimestre, malgré un contexte économique dégradé, marqué par un net recul de la consommation des ménages de 2 pour cent sur le dernier trimestre», préfère analyser la Fevad.

La Fevad maintient, cependant, ses prévisions. En France, pays où 31,9 millions de personnes s'adonnent désormais à l'achat en ligne, le marché devrait bel et bien franchir la barre des 45 milliards d'euros de chiffre d'affaires à la fin de l'année.

D'ici là, il reste au commerce électronique français à réussir ses ventes à Noël. C'est à dire pas moins que l'équivalent de 20 pour cent de son chiffre d'affaires annuel. Dans les deux mois à venir, la Toile devrait générer 9 milliards d'euros de chiffre d'affaires lors des ventes de Noël 2012, soit 18,4 pour cent de plus qu'en 2011, croit savoir la Fevad.