NOUVELLES
15/11/2012 05:05 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

Deux hommes d'affaires influents conseillent au N.-B. d'exploiter le gaz de schiste

Deux anciens poids lourds du Parti libéral au Nouveau-Brunswick, Frank McKenna et Francis McGuire, prennent position pour l'exploitation du gaz de schiste.

Ils ont joué un rôle de premier plan au sein du gouvernement provincial dans les années 80, et aujourd'hui, ils réussissent en affaires. Ils pensent tous les deux que ce serait une erreur d'écarter la mise en valeur de gaz de schiste si elle est bien faite.

L'ancien premier ministre Frank McKenna siège au conseil d'administration de l'entreprise Canadian Natural Resources, l'un des plus importants producteurs de pétrole et de gaz naturel au monde. De passage dans la province mardi, il a déclaré qu'il y a plusieurs précédents dans le monde entier d'autorités qui ont réussi à exploiter cette ressource au profit de leurs citoyens.

L'ancien sous-ministre Francis McGuire est le président-directeur général de Major Drilling Group International, l'une des plus importantes entreprises de forage pour des minerais dans le monde.

Selon lui, le Nouveau-Brunswick doit exploiter le gaz de schiste pour créer des emplois, financer des hôpitaux et des écoles, à condition de bien le faire.

« Le 30 % des revenus que la province fait, ça vient de la péréquation. Ça vient de quoi, ça? Ça vient du gaz du schiste, des sables bitumineux. C'est de là que vient notre richesse au Canada. On est un peu hypocrite de dire d'un bord : donnez-moi des hôpitaux, mais on va prendre l'argent de l'Alberta, mais nous, on ne veut pas y toucher. Mais il faut absolument bien le faire », affirme Francis McGuire.