NOUVELLES
15/11/2012 02:25 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Des manifestants grecs lancent du café sur le consul allemand

THESSALONIQUE, Grèce - Des dizaines de manifestants grecs opposés aux mesures d'austérité s'en sont pris à des responsables politiques allemands qui participaient à une conférence jeudi à Thessalonique, dans le nord de la Grèce. Le consul allemand a reçu un gobelet de café et des chants nazis ont été diffusés.

Des employés municipaux ont bousculé et lancé du café sur le consul allemand, Wolfgang Hölsche-Obermaier, lors de son arrivée à la conférence, qui rassemblait des maires grecs et allemands, également accompagnés du vice-ministre allemand du Travail, Hans-Joachim Fuchtel. Les manifestants ont ensuite tenté de forcer l'entrée du complexe, mais ils ont été repoussés par la police. Ils ont crié «les nazis dehors», diffusé des hymnes nazis et joué au chat et à la souris avec les policiers antiémeute entre les bâtiments.

Hans-Joachim Fuchtel a provoqué la colère de certains Grecs en déclarant, mercredi, que le travail effectué par 3000 employés municipaux grecs pouvait être accompli par 1000 employés municipaux allemands. Il a ensuite affirmé avoir été mal compris.

«Ces gens ne viennent pas nous aider, mais pour annoncer notre peine de mort», a déclaré Themis Balasopoulos, à la tête du syndicat des employés municipaux grecs, présent lors de la manifestation de jeudi.

Le consul Wolfgang Hölsche-Obermaier a assuré qu'il n'était pas en colère même si on lui avait lancé du café. «C'était un malentendu. Je suis plus pro-Grec qu'avant», a-t-il déclaré aux journalistes.

L'Allemagne est le principal contributeur européen au plan de sauvetage international de la Grèce et encourage fortement Athènes à renforcer davantage ses mesures d'austérité.

Le mois dernier, environ 50 000 personnes ont manifesté à Athènes lors de la première visite officielle en Grèce de la chancelière allemande Angela Merkel depuis le début de la crise.