NOUVELLES
15/11/2012 04:23 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Commission Charbonneau: un entrepreneur entendu avec son et images en différé

MONTRÉAL - Un entrepreneur en construction qui sera entendu lundi par la Commission Charbonneau pourra le faire sans que des images ou des extraits sonores de son témoignage soient diffusés en direct. Les extraits pourront être diffusés seulement quand son témoignage aura pris fin.

La requête du témoin, qui ne peut être identifié avant le début de son témoignage, a été acceptée jeudi après-midi par les commissaires, après que son avocat, Me Stephen Angers, eut déposé une requête en ce sens.

L'avocat a invoqué un «état médical exceptionnel» de l'entrepreneur qui justifie de telles précautions. Il a déposé les rapports médicaux de trois psychiatres pour soutenir sa requête.

Le contenu du témoignage de l'entrepreneur, toutefois, pourra être rapporté par les médias en temps réel. Ce ne sont que les images et le son qui seront touchés par cette ordonnance de transmission en différé.

L'entrepreneur en construction s'est dit prêt à collaborer avec la commission en prenant ces précautions.

Les commissaires ont estimé qu'il s'agissait là d'«une limitation raisonnable» du caractère public des audiences de la commission d'enquête.

La juge France Charbonneau a souligné «que les rapports médicaux provenant de trois spécialistes décrivent bien la condition médicale du témoin» et qu'ils élaborent sur le fait «que cette condition médicale est susceptible de nuire à sa capacité de témoigner si son témoignage devait se faire en diffusion directe».

Par ailleurs, l'avocat de Raynald Desjardins, qui a déjà tenté de faire casser sa citation à comparaître devant la commission, devra aussi venir plaider sa cause lundi, puisque la Cour supérieure a déjà rejeté sa requête.

La procureure de la commission, Me Sonia Lebel, a précisé qu'après avoir entendu plusieurs témoins fonctionnaires à la Ville de Montréal, ces derniers jours, la commission se concentrera à compter de lundi sur la collusion entre entrepreneurs et le partage du territoire.