NOUVELLES
15/11/2012 11:33 EST | Actualisé 15/01/2013 05:12 EST

Collecte des ordures : les cols bleus et la Ville retournent en arbitrage

Les cols bleus et la Ville de Québec devront se présenter de nouveau devant un arbitre pour s'entendre sur les dédommagements à octroyer aux employés manuels concernant la collecte des ordures.

Les deux parties n'ont pas réussi à s'entendre sur ce point à la suite de la décision rendue par l'arbitre Denis Gagnon le 9 octobre. Ce dernier avait donné raison aux cols bleus, qui accusaient la Ville d'avoir eu recours à la sous-traitance sans respecter la convention collective en privatisant la collecte des ordures.

Le syndicat estime que les cols bleus auxiliaires ont perdu plus de 130 000 heures de travail avec le recours à la sous-traitance, entre mai 2009 et mai 2011.

Dans sa décision, l'arbitre n'a toutefois pas statué sur la façon de régler le litige. Le syndicat et la Ville devront donc de nouveau avoir recours à l'arbitrage, cette fois pour régler la question des dédommagements.

Par ailleurs, les cols bleus ont toujours l'intention de porter plainte contre le maire Labeaume pour harcèlement psychologique. Le syndicat affirme que les propos tenus plus tôt ce mois-ci sur deux cols bleus sont « indignes du maire d'une grande ville ».

Le maire a laissé entendre que deux opérateurs de resurfaceuses qui se sont absentés pour cause de maladie n'étaient pas réellement malades.

Les cols bleus de la Ville de Québec sont en grève des heures supplémentaires depuis le 24 mai.