NOUVELLES
14/11/2012 04:08 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

Raids sur Gaza: 9 victimes selon le représentant palestinien à l'ONU

Neuf personnes ont été tuées mercredi dans les raids menés par l'armée israélienne dans la bande de Gaza en représailles à des tirs de roquettes palestiniens, a affirmé le représentant palestinien à l'ONU.

"Le nombre de Palestiniens tués à Gaza s'élève à neuf à ce stade et ce chiffre va augmenter", a déclaré Riyad Mansour devant des journalistes. Des sources palestiniennes faisaient état jusqu'ici de 7 tués, dont le chef militaire du Hamas, Ahmad Jaabari.

"La situation est explosive", a continué le diplomate qui a condamné "dans les termes les plus forts cette dernière agression contre (son) peuple". "Rien ne saurait justifier" le meurtre de Palestiniens par les forces israéliennes, a-t-il ajouté.

L'armée israélienne a tué Ahmad Jaabari avec son garde du corps lors d'un raid aérien visant une voiture dans la ville de Gaza. Il est le plus important chef militaire palestinien à avoir été frappé par une "élimination ciblée" depuis la fin de la dévastatrice offensive israélienne de janvier 2009.

Un premier bilan communiqué par le Hamas faisait jusqu'ici état de 7 tués et d'une soixantaine blessés dans des dizaines de raids aériens sur le territoire palestinien.

"Le sécrétaire général appelle à une désescalade des tensions", a déclaré le porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky, à des journalistes.

"Les deux camps devraient tout faire pour éviter une intensification (des violences) et doivent s'en tenir à leurs obligations vis-à-vis des lois internationales qui prévoient la protection des civils en toutes circonstances", a-t-il ajouté.

Les Israéliens "sont en train de mobiliser un grand nombre de forces armées, des forces terrestres, avec la possibilité qu'ils entrent dans la bande de Gaza", a ajouté Riyad Mansour.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a prévenu mercredi soir dans une déclaration télévisée qu'Israël était prêt à "étendre" son opération à Gaza si nécessaire.

L'Egypte, qui joue les intermédiaires entre le Hamas et Israël à chaque flambée de violences dans la bande de Gaza, a rappelé son ambassadeur en Israël, selon la présidence égyptienne.

La Ligue arabe prépare de son côté une réunion d'urgence, a indiqué une source de la Ligue au Caire, après que le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, et le président Mahmoud Abbas ont tous deux appelé à une telle réunion.

tw-sst/rap/bdx