NOUVELLES
14/11/2012 03:30 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

Ottawa refuse de fournir un financement de 1 M $ à FireSmart Canada

EDMONTON - Le gouvernement fédéral a refusé la demande de financement d'un organisme qui voudrait protéger les collectivités des incendies de forêt comme celui qui a dévasté l'an dernier la région de Slave Lake, dans le nord de l'Alberta.

FireSmart Canada avait demandé à Ottawa 1 million $ en subvention de démarrage pour mettre sur pied un programme national. L'argent aurait servi au développement d'une norme nationale en matière de prévention des incendies de forêt.

Les incendies qui ont ravagé Slave Lake en mai 2011 ont engendré des coûts évalués à plus d'un milliard de dollars. La facture a été épongée par les compagnies d'assurance et les contribuables.

FireSmart est composé de bénévoles et de représentants d'agences gouvernementales comme Parcs Canada et Forêts Canada. Les gouvernements de l'Alberta et de la Colombie-Britannique y participent aussi, tout comme de nombreuses municipalités.

Le directeur exécutif Kelly O'Shea s'explique mal la décision d'Ottawa de leur refuser un financement d'un million de dollars sur deux ans quand on voit ce qui s'est produit à Slave Lake. Plus de 400 maisons et commerces avaient alors été détruits et quelque 7000 personnes chassées de chez elles.

M. O'Shea a ajouté que l'incendie de Slave Lake n'était pas un incident isolé, contrairement à ce qu'en pensent plusieurs.

Sécurité publique Canada dit avoir reçu la demande de financement l'an dernier. Un porte-parole a expliqué que le ministère n'est pas actuellement en mesure d'examiner cette demande.

FireSmart espère que le ministre Vic Toews renversera cette décision. L'organisme compte aussi faire pression sur les députés conservateurs.