NOUVELLES
14/11/2012 05:10 EST | Actualisé 13/01/2013 05:12 EST

Nord de l'Irak: une vague d'attentats non encore revendiquées fait 12 morts

BAGDAD - Au moins 12 personnes sont mortes dans plusieurs attentats, dans le nord de l'Irak, mercredi.

Les autorités rapportent qu'une voiture piégée a explosé à Kirkouk près des bureaux d'un parti kurde, avant le déclenchement d'une autre bombe alors que la police et les secours se rendaient sur les lieux, faisant cinq morts et quatre blessés.

Un autre attentat à la voiture piégée a frappé une patrouille de l'armée irakienne dans la ville de Hawija, à majorité sunnite, à l'ouest de Kirkouk. Cinq personnes sont mortes et quatre autres ont été blessées dans cette attaque.

Le bilan a été confirmé par un responsable des services de santé.

A Kirkouk, située à 290 kilomètres au nord de Bagdad, Arabes, Kurdes et Turkmènes se disputent le contrôle de la ville.

Par ailleurs, à Bagdad et dans un village situé à 95km de la capitale, deux civils ont été tués et des dizaines d'autres blessés dans deux attentats à la voiture piégée.

Ces différentes attaques n'ont pas été revendiquées dans l'immédiat. Les attentats-suicides à la voiture piégée sont une technique prisée des groupes armés sunnites comme Al-Qaïda.

-