NOUVELLES
14/11/2012 06:24 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

Mali: le FMI prédit une récession en raison de l'insurrecton islamiste

Le Fonds monétaire international a estimé mercredi que le Mali souffrait "beaucoup" du coup d'Etat de mars et de ses retombées et a prédit que le pays, en butte à une insurrection islamiste au nord, tomberait en récession cette année.

Devant l'urgence de la situation, le Mali a par ailleurs décidé d'annuler son programme en cours avec le FMI, étendu jusqu'en 2014 mais soumis à des conditions, afin de solliciter une aide de crise de 18 millions de dollars.

"L'économie malienne traverse une période difficile. Déjà en difficulté à cause de la très mauvaise récolte de 2011-12, elle a beaucoup souffert du coup d'état de mars 2012 et de ses retombées", a souligné le FMI à l'issue d'une mission de deux semaines à Bamako.

Dans le sillage du coup d'Etat militaire du 22 mars, des groupes islamistes armés ont pris le contrôle du nord du pays, suscitant l'inquiétude croissante de la communauté internationale.

"L'occupation du nord du pays a fortement perturbé la production agricole et le commerce. La détérioration de la situation en matière de sécurité a provoqué une chute des voyages d'affaires au Mali", écrit le FMI.

"Les secteurs du commerce, des hôtels et des restaurants ont été durement touchés", a ajouté l'institution de Washington, qui prévoit un recul du produit intérieur brut malien de 1,5% cette année.

Le pays devrait renouer avec la croissance l'année prochaine, avec une progression prévue du PIB entre "4 et 5%".

En décembre, le Fonds avait débloqué une ligne de crédit de 46,3 millions de dollars à verser sur trois ans, dont il avait versé une première tranche de 9,3 millions.

C'est ce programme auquel le gouvernement malien a renoncé pour solliciter une aide plus rapide au titre du dispositif baptisé "Facilité de crédit rapide".

La mission à Bamako a donné son accord préliminaire qui devra être entériné par le conseil d'administration "début février 2013", selon le communiqué du FMI.

jt/sl/bdx