NOUVELLES
14/11/2012 06:02 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

L'Etat serbe au chevet de l'Etoile rouge de Belgrade

Le vice-Premier ministre de Serbie Aleksandar Vucic a annoncé que l'Etat viendrait au secours de l'Etoile rouge de Belgrade, ex-champion d'Europe de football (1991) qui a accumulé près de 60 millions d'euros de dettes, rapporte mercredi la presse sportive.

La plus grave crise jamais traversée par l'emblématique club serbe a été déclenchée par la démission, mardi, du président Vladan Lukic qui a annoncé ne plus être en mesure de diriger l'Etoile rouge.

M. Vucic a réuni, jusqu'à tard mardi soir au siège du club de la capitale serbe, des responsables du club ainsi que plusieurs anciens joueurs légendaires pour examiner la situation.

"Ce que je peux dire au nom de l'Etat c'est que nous allons aider l'Etoile rouge mais aussi Partizan", l'autre grand club de la capitale, a déclaré M. Vucic à l'issue de la réunion.

Partizan n'a pas officiellement fait état du montant de ses dettes, mais il s'agirait de plus de 20 millions d'euros, selon des sources proches du club ayant requis l'anonymat.

"Face à la grave situation économique, nous sommes convenus de restructurer la dette de l'Etoile rouge et de former un groupe de travail chargé de stabiliser et consolider le club" avant la fin de l'année, a dit M. Vucic.

Dragan Dzajic, légende du club et directeur de l'Etoile rouge à l'époque où l'équipe a remporté la Coupe d'Europe des clubs champions -- face à Marseille en 1991 à Bari (Italie) -- et la Coupe Intercontinentale, a été chargé de diriger ce groupe de travail.

Cependant, Dzajic, ancien directeur de l'Etoile rouge, a été inculpé en juin 2010 pour détournement de fonds à l'occasion de transferts de joueurs.

Deux autres anciens fonctionnaires du club, Vladimir Cvetkovic et Milos Marinkovic, ainsi que Ranko Stojic, agent de plusieurs joueurs, sont également impliqués dans cette affaire.

S'ils sont déclarés coupables, ils encourent tous une peine de 12 ans de prison.

Dragan Dzajic a passé l'essentiel de sa carrière à l'Etoile rouge et a également défendu les couleurs du club français Bastia.

Il a ensuite été de 1979 à 1988 le directeur de l'Etoile rouge et son président de 1998 à 2004.

str-mat/cn/eb