NOUVELLES
14/11/2012 05:20 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

Les Bills veulent mettre fin à leurs misères à l'intérieur de leur section

ORCHARD PARK, États-Unis - Le match de jeudi soir entre les Dolphins et les Bills verra un club reprendre la route de la victoire. Miami a subi deux revers de suite, tandis que Buffalo a perdu ses trois derniers matches. La troupe de Chan Gailey est aussi la deuxième plus généreuse de l'Américaine pour les points alloués à l'adversaire, avec 285.

Les Bills (3-6) devaient mieux faire cette saison, avec notamment l'ajout à fort prix de l'ailier défensif Mario Williams. Les Dolphins (4-5), de leur côté, font de leur mieux avec une recrue comme entraîneur et comme quart, avec Joe Philbin et Ryan Tannehill.

Ce ne sera pas un affrontement du genre Jim Kelly contre Dan Marino, mais l'enjeu sera à tout le moins de garder des espoirs d'atteindre les matches éliminatoires.

Les Bills veulent éviter de rater les éliminatoires pour la 13e année de suite, la plus longue séquence active du genre dans la NFL.

«Ça ne prend qu'une étincelle pour partir un feu, et pour nous l'étincelle est de gagner un match, a dit le plaqueur Kyle Williams. Je pense que le sentiment général, c'est qu'une victoire nous donnerait un bel élan pour le reste de la saison.»

Les Dolphins voudront rebondir de l'humiliante défaite de 37-3 à domicile contre les Titans du Tennessee, dimanche dernier.

«Nous sommes combatifs, a dit Tannehill. Nous sommes très conscients que nous avons mal joué (contre les Titans), mais nous sommes prêts à aller de l'avant.»

Aller de l'avant sera important pour Tannehill, qui a régressé, dimanche dernier, en commettant autant d'interceptions, trois, que lors du match inaugural de la saison, une défaite de 30-10 à Houston.

Tannehill est revenu plus fort après ce match, et les Dolphins ont remporté quatre de leurs six matches suivants. Ses coéquipiers croient d'ailleurs en sa capacité à les ramener une fois de plus dans le droit chemin.

«Ryan a beaucoup de sang-froid, a dit le demi offensif Reggie Bush. Je lui ai dit que ce genre de match bâtit le caractère. Nous allons en sortir plus forts à long terme.»

Les Bills viennent de s'incliner 37-31 en Nouvelle-Angleterre, dans le plus récent chapitre de leurs misères face aux clubs de leur propre section. Ils n'ont pas gagné à leurs huit dernières rencontres face aux équipes de la section Est de l'Américaine.

«Nous sommes acculés au pied du mur, dit le bloqueur Nick Barnett. J'ai l'impression qu'il nous faut gagner tous nos matches, et ça commence avec celui-là.»