NOUVELLES
14/11/2012 12:52 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

L'Egypte exige l'arrêt immédiat des raids israéliens contre la bande de Gaza

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohammed Kamel Amr, a exigé mercredi l'"arrêt immédiat" des raids aériens israéliens contre la bande de Gaza, mettant en garde contre toute "escalade".

Israël a mené mercredi plus de 20 raids aériens sur Gaza, tuant six Palestiniens dont le chef des opérations militaires du Hamas, Ahmad Jaabari, selon le ministère de l'Intérieur du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

L'Egypte "condamne les raids aériens qu'Israël est en train de mener contre la bande de Gaza" et exige "leur arrêt immédiat", a déclaré le ministre égyptien, dans un communiqué.

M. Amr a aussi mis en garde Israël contre "une escalade et ses possibles effets négatifs sur la stabilité régionale".

De son côté, le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), dont est issu le président islamiste Mohamed Morsi, a prévenu que Le Caire ne "permettrait plus que les Palestiniens soient l'objet d'une agression israélienne comme par le passé".

Les raids de l'armée israélienne requièrent "une action arabe et internationale rapide pour arrêter les massacres", selon ce parti qui est le bras politique des Frères musulmans.

Israël "doit se rendre compte que les choses ont changé dans le monde arabe et en particulier en Egypte", a relevé le PLJ.

Le président Hosni Moubarak, renversé début 2011 par une révolte populaire, avait été critiqué par ses opposants, pour sa position lors de l'opération militaire israélienne dévastatrice contre la bande de bande de Gaza de décembre 2008-janvier 2009.

Le mouvement des Frères Musulmans, qui entretient des liens étroits avec le Hamas, a pour sa part appelé à l'organisation d'un "boycott économique" contre Israël et d'une campagne de sensibilisation publique pour "soutenir le choix de la résistance".

se/gk/cco/feb