NOUVELLES
14/11/2012 01:37 EST | Actualisé 13/01/2013 05:12 EST

Le numéro un du Parti communiste chinois, Hu Jintao, a démissionné

PÉKIN, Chine - Le numéro un du Parti communiste chinois (PCC), Hu Jintao, a démissionné pour permettre à Xi Jinping de prendre prochainement la tête de la Chine.

Des délégués présents au Congrès du PCC ont affirmé que Hu Jintao n'avait pas été réélu au Comité central mercredi. Xi doit devenir secrétaire général du PCC jeudi, et président au printemps prochain.

Les quelque 2300 délégués du Congrès du Parti communiste avaient reçu mardi la liste des candidats au Comité central, l'organe qui fixe les orientations politiques du Parti, la veille de l'élection. La liste a été établie par le comité exécutif du Congrès, dirigé par le futur président Xi Jinping.

Le nombre de candidats est légèrement supérieur au nombre de sièges, de huit pour cent exactement, selon le Parti. Le but est d'introduire un certain degré de concurrence dans ce système verrouillé.

Environ 200 membres devraient être élus au Comité central, auxquels s'ajoutent des suppléants. Le dernier Comité central comptait 370 membres si l'on compte les membres permanents et les suppléants, choisis parmi les élites du Parti, du gouvernement et de l'armée.

Après le Congrès, le Comité central se réunira pour former un Bureau politique de 25 membres et son comité permanent, qui constitue le sommet du pouvoir. L'actuel comité permanent compte neuf membres, mais ce nombre pourrait passer à sept.

Le Comité central nomme également le comité du Parti qui enquête sur la corruption et les entorses à la loi dans l'armée. Il nomme aussi le Comité militaire central, qui supervise l'Armée de libération du peuple et ses 2,3 millions de membres.

La bataille s'annonce féroce pour les places les plus importantes, hormis pour Xi Jinping et Li Keqiang, désignés il y a déjà cinq ans.