NOUVELLES
14/11/2012 06:59 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

La récession s'aggrave en Grèce

Au moment où la Grèce, à l'instar d'autres pays européens, est paralysée par une journée de manifestations contre l'austérité, de nouvelles données confirment une accélération de la récession.

L'Autorité des statistiques grecques a publié mercredi ses premières estimations du produit intérieur brut (PIB) du pays pour le troisième trimestre de 2012. Le PIB grec s'est contracté de 7,2 % sur un an, contre une diminution de 6,3 % au deuxième trimestre.

Depuis 2008, le PIB de la Grèce a reculé de 22 %.

Athènes, tout comme la Commission européenne, table sur un retour à la croissance dès 2014. Le gouvernement de coalition d'Antonis Samaras fait justement du retour à la croissance sa priorité, surtout que le chômage frappe plus du quart de la population active du pays et que la récession s'étire.

Dimanche, le budget 2013 de la Grèce, qui implique de nouvelles mesures d'austérité, a été adopté par le Parlement. Ces autres réductions de dépenses étaient conditionnelles à l'octroi d'une tranche d'aide de 31,5 milliards d'euros promise par ses créanciers internationaux et bloquée depuis juin.

Athènes attend toujours le versement de ces fonds. Ces prêteurs ne s'entendent pas sur les moyens de rendre la dette de pays plus viable à long terme. Une nouvelle réunion des ministres des Finances des pays de la zone euro est prévue mardi.