NOUVELLES
14/11/2012 05:41 EST | Actualisé 14/01/2013 05:12 EST

Ibrahimovic "très heureux" d'avoir tenté et réussi un ciseau de légende

Le capitaine de la Suède Zlatan Ibrahimovic s'est dit mercredi "très heureux" d'avoir tenté et réussi un ciseau de légende en amical contre l'Angleterre, qui lui a offert un quadruplé et une victoire 4 à 2.

Q: Votre quatrième but, est-ce le plus extraordinaire que vous ayez marqué en sélection?

R: "C'était un beau but, à la fin d'un bon match pour nous. J'ai marqué quelques jolis buts pendant ma carrière, mais avec l'équipe nationale je voulais cette victoire contre un bel adversaire. Aujourd'hui c'était le tout premier match dans le nouveau stade, contre une bonne équipe. 1-0 pour nous, on perd 2-1, et on est revenu. C'était agréable! C'est bien pour les supporters, pour le nouveau stade. Je pense que la Friends Arena nous a beaucoup aidés, nous a donné beaucoup de motivation pour ce match".

Q: Comment vous êtes-vous dit que vous deviez tenter le ciseau?

R: "La première chose que je me suis demandée, c'est: est-ce que je dois aller au contact ou est-ce que je dois attendre qu'il touche le ballon? Il a touché le ballon et j'ai marqué... Enfin, j'ai essayé de marquer".

Q: Qu'est-ce que vous avez vu?

R: "J'ai essayé de la mettre au fond. Mais quand j'étais à terre je regardais le but et j'ai vu que le défenseur essayait de rattraper le ballon. Il est rentré, donc... j'étais très heureux".

Q: Pensez-vous que c'est votre meilleur match avec la Suède?

R: "Non, non, je pense que j'ai fait beaucoup de grands matches. C'était un autre genre de match parce que nous jouions la première rencontre dans le nouveau stade et c'était important de jouer un bon match, de bien démarrer. Mais si vous me demandez quel est celui entre les quatre buts que je préfère, je pense que c'est le premier. Parce que c'est une sorte de but historique, puisque c'est le premier dans le nouveau stade".

Q: Auriez-vous tenté ce geste si la Suède n'avait pas mené et si ça n'avait pas été un amical?

R: "En tant qu'attaquant j'essaie toujours de marquer, toujours d'être dangereux pour les adversaires, pour que mes coéquipiers marquent, pour créer des occasions, pour faire gagner l'équipe. Donc bien sûr je devais essayer de marquer. Je me fixe des objectifs élevés. J'ai la chance d'en atteindre certains. C'était une bonne tentative. Quand on essaie quelque chose comme ça et que ça marche à 100%, c'est fantastique. Si on rate, les gens diront: pourquoi ne pas avoir joué la montre pour gagner le match?

Q: Steven Gerrard, à qui on demandait cette semaine combien il noterait sa carrière internationale, disait qu'il se donnerait six ou sept sur dix. Combien donneriez-vous à votre carrière avec la Suède?

R: "Dix".

Propos recueillis en conférence de presse

hh/