NOUVELLES
13/11/2012 10:10 EST | Actualisé 13/01/2013 05:12 EST

Wall Street toujours minée par des craintes sur le budget américain

Wall Street hésitait en début de séance mardi, perturbée par la menace d'une impasse budgétaire aux Etats-Unis et par des craintes persistantes sur la situation de la zone euro, en particulier de la Grèce: le Dow Jones grignotait 0,04% mais le Nasdaq cédait 0,38%.

Vers 14H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 4,70 points à 12.819,78 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, reculait de 11,01 point à 2.893,25 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 se repliait de 0,09% (-1,31 point) à 1.378,72 points.

Wall Street avait fini quasi stable la veille, après une séance en dents de scie, et s'apprêtait à suivre une évolution similaire mardi, alors que les courtiers étaient agités par des inquiétudes des deux côtés de l'Atlantique, selon les experts de la banque Wells Fargo.

Aux Etats-Unis, les courtiers devaient tourner leur attention vers Washington où le "président (Barack) Obama doit rencontrer aujourd'hui des représentants de groupes syndicaux et des dirigeants du monde des affaires, dans le but de s'assurer de leur soutien à son plan pour éviter un +mur budgétaire+", ont-ils noté.

Les investisseurs voyaient en effet avec angoisse s'approcher l'entrée en vigueur, si aucun accord n'est trouvé, d'une réduction automatique des dépenses publiques et de hausses d'impôts au 1er janvier 2013, qui seraient susceptible de faire trébucher l'économie américaine, encoure peu vigoureuse, dans un nouveau cycle de récession.

En Europe, l'absence d'un accord immédiat sur la Grèce à l'issue d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro, l'Eurogroupe, a relancé les craintes sur le sort de ce pays et son maintien dans la zone euro.

Par ailleurs, "un indicateur allemand décevant a encore détérioré l'atmosphère sur les marchés", ont noté les analystes de la maison de courtage Charles Schwab, en référence au baromètre de confiance des milieux financiers en Allemagne, l'indice ZEW, qui a rechuté en novembre alors que le consensus s'attendait à une amélioration.

Sur les parquets de Wall Street, la séance reprenait normalement chez l'opérateur boursier transatlantique NYSE Euronext, qui avait subi la veille un problème technique ayant interrompu la cotation de 216 titres sur sa plateforme, sans toutefois affecter leur activité sur les autres plateformes.

Le marché obligataire, qui était resté fermé lundi en raison d'un jour semi-férié aux Etats-Unis, ouvrait en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,591% contre 1,613% vendredi, et celui à 30 ans à 2,723% contre 2,752%.

ppa/jum