NOUVELLES
13/11/2012 09:58 EST | Actualisé 13/01/2013 05:12 EST

L'ONU appelle les États-Unis à lever l'embargo contre Cuba

Pour la 21e fois consécutive, l'Assemblée générale de l'ONU a voté une résolution condamnant l'embargo des États-Unis contre Cuba, qui dure depuis un demi-siècle.

Ce sont 188 pays sur 193 qui ont voté pour la résolution. Les États-Unis, Israël et l'île de Palau, dans le Pacifique, ont voté contre. Les îles Marshall et les États fédérés de Micronésie se sont abstenus.

Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a dénoncé une politique « inhumaine, ratée et anachronique de 11 gouvernements américains successifs » depuis la mise en place de cet embargo, en février 1962.

Selon le ministre cubain, les hôpitaux à Cuba ne peuvent plus obtenir de médicaments pour soigner les cancers ou les maladies cardiaques.

M. Rodriguez a comparé encore une fois l'embargo à « un génocide ».

Il a dit ne voir « aucune raison morale ou légitime de maintenir l'embargo », qu'il qualifie de vestige de la Guerre froide et constituant « une violation flagrante, massive et systématique des droits fondamentaux d'une population entière ».

Mais les Américains ont indiqué qu'ils ne lèveraient l'embargo que lorsque le régime cubain aura procédé à davantage de changements économiques et sociaux.

Le diplomate américain Ronald Godard a déclaré que l'embargo sert de « bouc émissaire aux problèmes économiques de l'île » en soulignant que les autorités cubaines avaient arrêté plus de 4000 personnes en 2011.