NOUVELLES
13/11/2012 05:48 EST | Actualisé 13/01/2013 05:12 EST

Les pays fragiles réunis en Haïti veulent un "New deal" avec les donateurs

Les représentants des Etats du G7+, qui regroupe les pays les plus fragiles souhaitant attirer l'attention sur les défis auxquels ils sont confrontés, ont ouvert mardi en Haïti la 2e réunion ministérielle de l'organisation en appelant à un "New deal" avec les bailleurs internationaux.

Cette "nouvelle donne" permettrait de mieux faire face aux problèmes rencontrés par les pays du G7+, chacun ayant des besoins différents.

"C'est la première fois de l'histoire que les pays fragiles parlent d'une seule voix. Même si nous avons des langues différentes, nous avons les mêmes défis à relever ensemble", a déclaré Emelia Pires, ministre des Finances du Timor oriental et présidente du groupe.

Madame Pires a identifié la dépendance à l'aide externe et la manière dont cette assistance est fournie comme l'un des plus gros défis auxquels sont confrontés ces Etats, reconnaissant d'autre part, que la paix et la sécurité étaient des défis propres aux pays du G7+.

"Très souvent l'aide externe ne prend pas en compte les problèmes internes, ce qui fait qu'il n'y a pas de coordination entre les donneurs", a-t-elle déploré.

De son côté, la ministre des Finances d'Haïti, Marie Carmelle Jean-Marie, a estimé que les problèmes environnementaux représentaient les plus gros dangers pour son pays, rappelant que les dernières intempéries avaient fait de nombreux dégâts.

"Nous devons d'abord relever le défi de l'environnement avant de faire face aux problèmes liés à l'emploi, à l'éducation ou à la croissance", a-t-elle déclaré.

Le Premier ministre du Timor oriental, Xanana Gusmao, a encouragé la communauté internationale à confier la gestion de l'aide aux pays en difficultés eux-mêmes.

"L'aide externe ne peut pas être comme du +prêt à porter+ parce qu'il y a des indicateurs de la fragilité différents pour chaque pays. Il faut ajuster l'aide en tenant compte des réalités", a-t-il plaidé.

Le G7+ regroupe 17 pays, principalement en Afrique. Haïti, l'Afghanistan, le Timor oriental, la Papouasie ou les îles Salomon en font également partie.

cre/bdx