NOUVELLES
13/11/2012 08:57 EST | Actualisé 13/01/2013 05:12 EST

Les municipalités veulent plus d'argent d'Ottawa pour leurs infrastructures

Les municipalités canadiennes demandent à Ottawa de rehausser le financement des infrastructures de 2,5 milliards de dollars par année pour assurer la compétitivité du Canada.

La Fédération canadienne des municipalités (FCM) affirme que cette hausse porterait le financement fédéral à 5,75 milliards de dollars par année, un financement qui devrait être égalé par les provinces et les municipalités elles-mêmes.

La FCM explique que cette augmentation porterait le financement, en pourcentage du PIB, aux niveaux historiques des années 1950 jusqu'au milieu des années 1970. Celui-ci permettait, selon elle, d'assurer une croissance et un entretien appropriés des infrastructures.

La Fédération recommande qu'un milliard de dollars soient consacrés à la lutte à la congestion routière, notamment en développant les réseaux de transport collectif.

La FCM note que chaque année au Canada, la congestion routière coûte 10 milliards de dollars en perte de productivité.

L'actuel plan de financement fédéral prend fin en 2014 et le gouvernement conservateur est à élaborer un nouveau plan.

La Fédération souhaite la présentation d'un plan sur 20 ans qui donnerait aux municipalités une certaine stabilité dans la planification des réparations et du remplacement d'infrastructures construites il y a 50 ans.

Les municipalités affirment que le Canada perd du terrain face à ses concurrents internationaux et qu'il doit s'attaquer au problème des infrastructures vieillissantes.

« Nous ne pouvons pas compter sur l'ancienne loterie des infrastructures pour bâtir des villes fortes et une économie concurrentielle », a indiqué le président du Caucus des maires des grandes villes, Gregor Robertson, maire de Vancouver.

« Tout comme vous ne planifiez pas les réparations à la toiture de votre maison en vous fondant sur les probabilités de remporter à la loto 6/49, on ne peut pas établir les priorités d'une ville en matière d'infrastructure sur la possibilité d'être choisi dans le cadre de programmes fondés sur un processus de demande. »