NOUVELLES
13/11/2012 10:00 EST | Actualisé 13/01/2013 05:12 EST

Le comportement "déplacé" du général Allen, pas forcément une liaison (officier américain)

L'enquête du Pentagone ouverte sur la correspondance qui pourrait s'avérer "déplacée" entre le général John Allen et une femme liée à l'affaire Petraeus n'implique pas nécessairement une liaison entre les deux personnes, a affirmé mardi un officier américain.

Un responsable du Pentagone a confié mardi à des journalistes que le FBI avait découvert 20.000 à 30.000 pages de correspondance entre le général John Allen et Jill Kelley, une amie du couple Petraeus, qui s'estimait victime de harcèlement de la part de Paula Broadwell, une femme avec qui le directeur de la CIA entretenait une liaison.

Interrogé par l'AFP, un officier américain de haut rang s'est gardé d'évoquer une liaison entre le général Allen et Jill Kelley, femme mariée âgée de 37 ans. "Le volume de documents en lui-même peut être déplacé", et constituer une violation du code militaire et une "conduite inconvenante pour un officier", a-t-il expliqué sous le couvert de l'anonymat.

Le fait que l'enquête ait été confiée à l'Inspection générale du Pentagone et non au FBI semble écarter la divulgation d'informations classées secrètes et toute infraction à caractère criminelle, a-t-il ajouté.

Un responsable américain proche du général Allen interrogé par le Washington Post a de son côté écarté toute liaison entre John Allen et Jill Kelley et toute conduite inappropriée de la part du chef de la coalition internationale en Afghanistan.

"Il n'a jamais été seul avec elle. A-t-il eu une laison? Non", a-t-il assuré, estimant que la correspondance entre les deux était "loin" d'atteindre le volume décri. Ils ont échangé "quelques centaines de courriers électroniques au fil des années", selon lui.

Avant d'être basé en Afghanistan, John Allen était le numéro deux du Centcom, le commandement américain chargé du Moyen Orient et du Sud-Ouest asiatique et dont le siège est à Tampa (Floride).

Jill Kelley était elle bénévole pour les affaires sociales sur la même base de MacDill.

mra/rap